Du 10 janvier au 6 février a lieu en Tarn et Garonne un festival original, le festival   "alors raconte". 16 soirées gratuites de contes, dans autant de villes ou villages différents. Ce festival a maintenant atteint ses lettres de noblesse et attire chaque année nombre d'auditeurs.

C'est dans ce cadre que Gabriel Kinsa a accepté de venir hier après-midi à la maison d'arrêt de Montauban.

gabriel_kinsa_8photo site Gabriel Kinsa

J'ai eu le plaisir d'assister à ce spectacle intimiste, entourée d'une quarantaine de personnes.  Pendant une heure,  on a repoussé les murs, oublié les barreaux et ouvert les fenêtes pour laisser entrer la magie de l'Afrique. On a apprécié les "déhanchés" de Gabriel, ri de ses mimiques et écouté ses histoires de boas, de crocodiles, de jeune fille africaine qui voulait un beau mari.... Des histoires écrites par Gabriel qui ressemblent à s'y méprendre à de vieilles histoires ayant traversé le temps, pleines de moralité et de sagesse.

"Ecoutez la voix des choses, écoutez l'eau de la rivière, écoutez le feu, écoutez le vent.... le souffle des anciens"

Ecouter des contes, ce n'est pas vraiment dans notre culture, et c'est bien dommage.

bonne_journ_e