1197103862376117882Gioppino_Soccer_Ball_svg_thumb

Je ne suis pas la reine de la polémique, mais il y a quand même des moments où je suis un peu "hérissée" et le mot est faible. Cette semaine la raison en est la coupe du monde de foot. Oh ! je ne veux pas parler de la prestation de notre équipe nationale, car il n'y a pour le moment pas grand chose à en dire, mais de l'organisation de cette compétition.

Comme la plupart des gens, j'ai lu et entendu il y a quelques jours le prix exorbitant des chambres d'hôtel de nos "chers bleus" et on peut même dire de nos "très chers bleus" : 689 € la nuit ! près du double de ce que paient les Allemands et loin devant tous les autres pays, dont certains se contentent de chambres à 70 € !

060521231117_74

Rama Yade a osé dénoncé ce luxe tapageur et s'est vue "renvoyée dans ses buts" c'est le cas de le dire. Et de nous expliquer qu'il ne s'agit nullement d'argent du contribuable, mais de celui de la Fédération de foot.

OK ! je veux bien le croire. Mais il vient d'où ce fric ? des licences des joueurs ? des entrées au stade ? çà ne me semble pas à l'échelle des dépenses et des salaires. Des sponsors ? libres à eux de faire ce choix et d'aider "les bleus" s'ils en ont envie.

Peut-être aussi, comme toute structure, la Fédération perçoit-elle quelques subventions ? et alors ? qu'elles soient municipales, départementales ou ministérielles, ces subventions, elles sortent bien un peu de la poche des contribuables non ?

Et pendant que nos "chers bleus" se vautrent dans le luxe, j'entends un membre de district de foot dire qu'il a attendu 9 mois pour avoir un ordinateur. Et pourtant il suffit d'une nuit à l'hôtel d'un joueur pour l'avoir son ordi !

Et mieux encore : ce week-end "monsieur quaquie" faisait une initiation aux gestes qui sauvent pour des dirigeants de club. Au programme : les mesures à prendre pour éviter les accidents cardiaques sur le terrain et l'utilisation des défibrillateurs. Belle initiative, mais les propos entendus c'était " comment on va pouvoir acheter un défibrillateur ? il faudrait demander à la commune... c'est quand même cher..."

Cher un défibrillateur ? sans doute trop, oui, mais il suffit de deux nuits d'hôtel de footeux pour financer ce matériel qui sauvera peut-être une vie.

Et ce week-end encore, combien de parents n'ont-ils pas pris le risque de charger leur voiture de gamins pour les emmener au match de foot parce que leur club n'a pas les moyens de louer un bus ? et je parle là des enfans qui jouent au foot, car d'autres ne peuvent même pas s'offrir une licence et des crampons !

L'argent du foot : injustice, inégalité et indécence.

Sur ce billet d'humeur, je vous souhaite à toutes et tous, une belle journée, avec ou sans foot

imagesCAQZVRVN.