images

Encore un livre lu, ou plutôt dévoré, en quelques heures.

DSC02029

C'est un témoignage, un très beau et très émouvant témoignage, préfacé par Stéphanie Fugain

"Merci Perrine de nous faire voyager dans tes moments d'enfer, de combat, de sagesse, d'amour et d'humour, dans ta reconstruction au fil des jours.

Je souhaite que ta vie se transforme en cadeau.

Je suis très fière de t'avoir près de nous dans le combat de l'association Laurette Fugain.

Merci d'être un exemple pour nous tous"

Stéphanie Fugain

----

Perrine a 18 ans, c'est une jeune fille comme des millions d'autres, avec une famille unie, un petit copain, des projets...

Oublions cette virée à vélo où elle n'a pas pu suivre le groupe et déjà se profile une nouvelle année scolaire

Cette année Perrine va connaître l'indépendance. Elle quitte sa petite ville de Saint-Quentin pour aller étudier le journalisme à Lille et vivre en collocation avec deux copines.

Mais très vite la fatigue se fait sentir, une fatigue anormale, une fatigue qui la fait s'endormir en cours et lui interdit rapidement les gestes du quotidien, porter son sac, monter les escaliers...

Une prise de sang et le diagnostic tombe. Violent, inimaginable, inacceptable pour une jeune fille de 18 ans : Perrine est atteinte de leucémie, à un stade gravissime qui va devoir nécessiter une greffe de moelle.

Avec beaucoup de lucidité et une certaine forme d'humour, Perrine raconte ce que va être pendant des mois son quotidien : l'hôpital, les médecins parfois plus "techniciens" qu'humains, les chimios qui la rendent malade, les perfusions qui n'en finissent pas, la perte de ses cheveux....

Elle dit la souffrance, la faiblesse, les moments de doute, mais aussi l'espoir.

Perrine est entourée, soutenue par ses parents, son frère, ses soeurs et Renaud son petit ami qui ne la lâchera pas et continue à faire des projets avec elle, tout en sachant que la vie ne sera plus celle qu'ils auraient pu imaginer.

Il y a les amis aussi, ceux qui la soutiennent, celles qui effrayées sans doute par la maladie préféreront espacer les visites avant de les abandonner définitivement. Et puis il y a les nouveaux amis, ceux qu'elle rencontre à l'hôpital, qui vivent la même chose qu'elle, qui partent parfois.... définitivement aussi.

Deux ans plus tard, pour la rentrée 2001, Perrine "reprends sa vie où elle l'avait laissée"

Aux vacances suivantes, elle tombe sur un Paris-Match qui évoque le drame vécu par la famille Fugain : Laurette, la fille de Michel et Stéphanie Fugain, est morte d'une leucémie, à 23 ans. Sa soeur, Stéphanie, crée l'association "Laurette Fugain" destinée à lutter contre les leucémies en sensibilisant au don de plaquettes et de moelle osseuse.

Perrine s'engage à ses côtés...

....

Et depuis ?

Perrine, qui a épousé Renaud,  n'a pu avoir d'enfant à cause de la radiothérapie qui a brûlé ses ovaires. Elle a adopté des enfants "du bout du monde"  et écrit un nouveau livre "c'est pas grave... t'as qu'à adopter"

index