index

Certaines d'entre vous découvrent la  Provence à travers mes photos, d'autres retrouvent des lieux visités...

Et moi hier soir, j'ai eu l'impression de jouer les prolongations devant la très belle émission de France5 "les 100 lieux qu'il faut voir"

J'y ai retrouvé tous les lieux visités la semaine dernière ou lors de mon dernier séjour : Avignon, Gordes, Roussillon, Lourmarin, et l'Isle sur la Sorgue où nous étions dimanche

L'Isle sur la Sorgue, une très jolie petite ville où l'eau est partout présente.

Une quinzaine de roues à aube installées sur les différents bras de la Sorgue témoigne d'un riche passé industriel puisque ces roues faisaient fonctionner une centaine de manufactures de drap et de soie

DSC00518

DSC00521

Autre image de la ville vue hier soir, la collégiale baroque

DSC00516

Petit clin d'oeil gourmand et coloré  avec cette vitrine de fruits confits, spécialité de la ville d'Apt toute proche

DSC00528

Enfin à L'Isle, beaucoup de brocanteurs ou d'antiquaires, dont les installations sont parfois très pittoresques

DSC00522

On quitte cette jolie ville pour une autre, tout aussi pittoresque : Aigues-Mortes, toute ceinturée de fortifications

DSC01743

DSC00559

C'est de là que nous sommes partis pour 3 heures de balade en bateau qui nous a menés jusqu'au Grau du Roi, sur le canal du Rhöne à Sète tout d'abord, puis sur le Vidourle, cette rivière aux violentes colères

DSC00560

DSC00563

Après deux heures de balade, arrêt dans une manade, histoire de se dégourdir un peu les jambes et d'admirer le travail  des manadiers (et de la manadière)

DSC00566

Revenons sur la terre ferme pour une visite du jardin de Simiane la Rotonde, et plus précisément le jardin de l'Abbaye de Valsaintes

DSC00550

DSC00549

Ce jardin, qui a obtenu le label "jardin remarquable" est effectivement remarquable à plus d'un titre.

Par sa collection de rosiers qui compte environ 550 espèces différentes mais aussi par ce qu'on trouve rarement dans un jardin : un jardin sec.

Au pied d'un rocher, près de 300 espèces de plantes qui se contentent de l'eau du ciel. Certaines ont poussé spontanément dans ce lieu aride, les autres ont été soigneusement sélectionnées en raison de leur rusticité

DSC00540

DSC00541

DSC00542

Même sans eau, on peut obtenir un jardin coloré, pour peu que le sol soit drainant et que les plantes soient bien choisies.

Dans ce jardin aussi, un chêne blanc tricentenaire, classé "arbre remarquable" qui a ancré ses racines dans une roche avec laquelle il a fusionné

DSC00539

Enfin dans ce jardin, j'ai découvert les boulinettes. Je ne vous en donnerai pas la définition puisque comme vous, je l'ai lu sur le petit panneau (en cliquant sur la  photo vous l'agrandirez)

DSC00534

Et nous terminerons notre balade provençale au Paradou.

On y admire la végétation....

DSC00552

... avant d'entrer dans le monde féérique du village des santons : un village de 500 m2 avec pas moins de 400 "habitants" : de superbes santons qui nous font vivre le quotidien d'un village provençal avec ses différents métiers, son marché, le mariage, les musiciens, l'école, les troupeaux et cette célèbre "partie de cartes" de Pagnol qui me fait toujours autant rire.

DSC00554

DSC00557

Et c'est sur cette scène très représentative de la Provence que nous allons quitter cette belle région.

DSC00555

Mais nous reviendrons bien sûr en Provence l'année prochaine.

Un peu plus tôt en saison, parce qu'il y fera sans doute un peu moins chaud, mais surtout pour être sur place pour "aiguille en Luberon 2019".

Bisous et à bientôt

index