index

L'église abandonnée, ou l'église de Léojac, c'est souvent comme çà qu'on parle de cette église.

A tort, pas parce qu'elle n'est pas abandonnée, mais parce que ce n'est pas l'église de Léojac. Car Léojac, petit village de la périphérie de Montauban, n'a pas d'église, ni de cimetière d'ailleurs.

Cette église, ou plutôt ce fantôme d'église se trouve sur le territoire de la ville de Montauban, au lieu dit les Farguettes.

720

Et tous ceux qui passent près d'elle se posent des questions, comme je m'en suis longtemps posée : qu'est ce que c'est que cette église ? elle n'a jamais été finie ? elle a brûlé ? elle a été bombardée ?

C'est pour avoir les réponses à toutes ces questions que le club "Léojac la malice des aiguilles" en partenariat avec la municipalité a organisé cette conférence

CONFERENCE EGLISE INACHEVEE DES FARGUETTES A LEOJAC LUC CORLOUER DIMANCHE 30 SEPTEMBRE 2018 A 14 H 30

FR3 avait consacré quelques jours avant un reportage à cette énigmatique église

Montauban : l'histoire insolite de l'église inachevée des Farguettes

Pensant regrouper une cinquantaine de personnes ce dimanche après-midi là, il avait quand même été installées environ 80 chaises.

Et plusieurs fois, il a fallu en rajouter.

La salle se remplissait à vue d'oeil, jusqu'à ce que toutes les chaises disponibles soient utilisées.  Plus de 200 personnes !

Beaucoup d'habitants de Léojac, de Montauban, de plus loin parfois. Des personnes âgées qui ont entendu leurs parents parler de cette église, qui ont encore quelquefois des souvenirs dans leurs papiers de famille.

DSC01434

DSC01433

IMG_1643

Fidèlement, que ce soit de temps en temps au club, pour l'exposition ou pour cette conférence, nos Mamies étaient là

IMG_1658

Et c'est à une salle des fêtes comble que notre Présidente a souhaité la bienvenue, en présence du Maire de Léojac

DSC01436

avant de donner la parole à Luc Corlouër, le conférencier

DSC01439

Sur l'écran, les images défilent, et l'histoire de cette église nous est dévoilée

DSC01440

En 1927, l'abbé Garibaud est affecté à Montauban, sur une modeste paroisse qui va très rapidement lui paraître trop petite.

Il rêve alors de construire une église.

Mieux, une basilique ! car l'Abbé Garibaud s'est pris de passion pour Sainte Thérèse, à qui il souhaite dédier cette église, tout en espérant qu'elle pourra recevoir une relique de la Sainte.

Il persuade ses paroissiens qu'il n'est plus possible d'utiliser l'église actuelle, qu'elle est insalubre, voire dangereuse, et il commence à lever des fonds.

Auprès des paroissiens bien sûr, puis de l'ensemble des Montalbanais, enfin auprès de toutes les paroisses non seulement du département mais de bien plus loin.

Du haut de son 1,88m, il haranguait les foules et les anciens disaient que lorsqu'il arpentait le marché, il était difficile de lui échapper.

Pour récolter des fonds, l'abbé n'a pas hésité à solliciter toutes ses relations, et même au-delà, les entreprises, les personnalités....

il a envoyé des milliers d'appel à dons, par la poste ou par voie de presse...

DSC01425

DSC01426

Il a vendu des brochures, des cartes postales, des calendriers, des médailles, des broches à l'image de Sainte Thérèse...

IMG_1664

IMG_1666

L'histoire raconte qu'il aurait même vendu........des soutiens gorge.

Il n'hésitait pas à embarquer paroissiens et enfants de choeur à Lourdes, en car, pour aller distribuer des tracts aux pélerins et récupérer un peu d'argent.

IMG_1660

Le petit garçon à côté du conducteur est un de ses enfants de choeur.

C'est aujourd'hui un vieux monsieur qui était dans la salle et a pu témoigner de la volonté de l'abbé Garibaud

IMG_1645

L'abbé Garibaud ne veut pas perdre de temps à attendre sa hiérarchie. Alors en 1931, il rassemble le village et à la charrue trace le contour de ce qui sera sa basilique, bénit le lieu et fait ériger une grande croix avec deux sapins. Il est sur un terrain privé....situation qui ne sera régulariée que 15 ans plus tard, en 1946.

Ce n'est qu'en 1936 que l'Evêché donnera enfin le feu vert pour cette construction et un an plus tard, ce sont les agriculteurs du coin, déjà largement sollicités financièrement qui creuseront eux-même les fondations.

 La presse titre alors "des paysans construisent une église".

DSC01443

Mais le projet est ambitieux, bien trop important pour cette petite paroisse et les travaux ne vont continuer qu'au  rythme des rentrées d'argent

DSC01442

Jusqu'en 1938. Le clocher culmine alors à 36 mètres.

Puis c'est là guerre, la mobilisation. Il n'y a plus d'argent....

Après la guerre non plus, les priorités sont ailleurs et le chantier est définitivement abandonné.

L'abbé Garibaud doit quitter sa cure pour finir ses jours dans une maison de retraite - à Montbeton- où il mourra en 1950.

Il n'aura pas vu "sa" basilique terminée, personne ne l'a vue...

Aujourd'hui, cette basilique oubliée est un problème pour l'Evêché et pour la Mairie de Montauban.

La démolir couterait 200 000 € - et le terrain n'est pas constructible -  utiliser cette ossature (très abimée par le temps) pour en faire autre chose qu'une église demanderait un budget de 400 000 €

Alors elle est là, sentinelle dans la campagne et on se rend compte que les habitants des alentours sont attachés à cette église fantôme qui sert souvent de repère.

Eglise-cote

La conférence s'accompagnait d'une exposition de documents d'époque, de photos...

DSC01428

et même de deux châles portées par les dames à l'époque de l'abbé

DSC01452

DSC01453

Luc Corlouër savait qu'il existait une maquette de l'église mais nous dit l'avoir très longtemps cherchée.

Et surprise !

A la fin de la conférence, le rideau se lève sur......... la maquette retrouvée !

DSC01449

Une belle maquette, bien conservée, qui donne une image de la très belle basilique dont a rêvé l'abbé Garibaud

IMG_1655

IMG_1657

Photo souvenir avec "l"enfant de choeur"

DSC01450

et photo des copines vendant le livre de Luc Corlouër, dont une partie des droits a été reversée au club .

IMG_1652

 Une excellente initiative qui nous a fait passer un très bon dimanche et nous a appris beaucoup de choses

Cette église n'est plus un mystère pour nous...

index