images2569

Il y a longtemps qu'on n'a pas parlé lecture.

Je lis pourtant toujours autant, et j'ai récemment lu un bouquin très dépaysant, arrêté au passage parmi les livres qui circulent régulièremnt au club (pas club de lecture mais de loisirs créatifs)

DSC01126

"La massaï blanche" n'est pas un roman, mais un témoignage.

Celui de Corinne Hofmann.

Corinne a 27 ans et possède un magasin de robes de mariées en Suisse.

Pour cause d'inondation de son magasin, elle part en vacances au Kenya.

Au premier regard, elle tombe éperdument amoureuse de Lketinga, un guerrier massaï.

Amoureuse au point de tout laisser, de vendre son magasin, de quitter sa famille, son confort pour aller vivre près de celui qu'elle aime.

Mais la vie de tous les jours au Kenya, ce n'est pas la vie des vacances dans un hôtel de luxe, surtout quand on vit dans la brousse, à des heures, voire des journées de marche du moindre village.

Corinne Hofmann va découvrir des conditions de vie aux antipodes de ce qu'elle connaît. Elle va devoir vivre dans la hutte avec sa belle-mère, sans eau, sans électricité, sans cesse menacée par les animaux sauvages, s'habituer aux départs de son mari et à ses retours souvent accompagné de guerriers massaï à qui on ne peut refuser l'hospitalité mais qui pèsent lourdement sur son intimité.

Elle va découvrir un autre rythme, un autre mode de vie, celui des femmes qui marchent des heures pour aller chercher de l'eau, qui ne partagent pas leur repas avec les hommes, les coutumes du mariage et les rapports sexuels.

Corinne Hoffman mettra au monde une petite fille dans la brousse, une petite fille que sa belle-mère s'accaparerait facilement au nom de la tradition.

Il n'y a pas d'école, on parle d'excision....

Et compte tenu des conditions de vie et d'hygiène difficile, elle tombera gravement malade.

Corinne Hofmann sublime son amour pour son guerrier, mais fait aussi part de ses doutes, de sa solitude,  de l'inconstance, de l'insouciance et de la jalousie de celui qu'elle a épousé en laissant tout derrière elle.

Elle vivra 4 ans dans la brousse, vivra ou plutôt survivra mais les difficultés auront raison de son amour fou.

Fou est vraiment le terme qui convient à cet amour, à ce renoncement à ce qui est sa culture, sa vie et j'ai souvent été effarée par le courage de cette femme qui a tenté jusqu'à l'impossible de vivre comme une épouse de guerrier massaï.

images