images

Je vous ai laissé(e)s à Fontaine de Vaucluse, le temps d'une nouvelle escapade, en Normandie cette fois, ou plutôt en Picardie.

Une escapade pour un baptême, et même un double baptême, encore plus double que ce que nous pensions.

Nous avons donc passé le week-end de l'Ascension dans ce joli petit gite, au soleil.

DSC03315

DSC03314

Le but était d'assister au baptême  du petit Tristan, le fils de mon "neveu de coeur".

Neveu de coeur, çà veut dire quoi ? çà veut dire que le papa de ce petit a épousé ma nièce, il y a bien longtemps...

Le couple a explosé mais des liens affectueux se sont noués entre lui et nous, et il est à jamais le papa de ma petite nièce.

D'un côté comme de l'autre, nous nous considérons donc un peu comme de la famille, d'autant plus que j'ai connu les grands parents avant d'être mariée, il y a près de 55 ans...  et nous sommes dans tous les moments importants de leur vie

Samedi, donc, c'était le baptême de Tristan, le petit dernier de la famille.

Et quel baptême !

Devant l'église, deux groupes qui ne se mélangent pas. C'est vrai que tout les invités ne se connaissent pas..

Sort de l'église une petite femme de couleur, en longue robe bleue plissée devant, une grande croix au cou.

Contente, je m'imagine qu'il y a du gospel.

Non, c'est, comment dire ? la servante, la serveuse, la diacre ? ? ?

Elle commence à s'agiter : faudrait rentrer. Sauf que le baptisé n'est pas encore là, ni ses parents bien sûr.

Elle s'impatiente visiblement.

çà y est, tout le monde est là, on entre dans l'église et chacun s'installe où il veut.

çà commence à se gâter ; en fait, il y a deux baptêmes en même temps. Il faut gérer, alors "la famille de Tristan à droite de l'allée, la famille de Thimoty, à gauche"

A droite ? face à l'autel ou à la droite du curé ?

çà se lève, se croise, s'entrecroise.... le curé s'impatiente, la "servante" lève les yeux au ciel.

On est en place !

Le curé, un africain, explique la cérémonie : on va baptiser les deux petits à tour de rôle, les familles lisant les textes chacune son tour.

DSC03317

On va commencer par un chant commun.

Ok, sauf que M. le curé chante tout seul, il a beau lever les mains pour nous faire participer, on entend à peine un murmure, la plupart des invités chante en play back.

Le premier texte est lu par le Papy de Tristan, mais dans la rangée de gauche on n'écoute visiblement rien.

Si le petit Tristan (2 ans)  est sage comme une image, il n'en n'est pas de même du petit Thimoty, qui semble avoir le même âge. Il court partout, y compris sur l'autel,se couche sur les chaises, se traine par terre...

Puis c'est à l'autre famille de lire son texte.

La balle revient dans notre camp "qui doit lire maintenant ? " la maman de Tristan appelle la mamie, qui a eu la bonne idée de s'installer au fond.

La mamie arrive au pas de course, le curé se rend compte qu'il s'est planté "non maman, c'est pas à toi, retourne à ta place" lol

Et là, çà se gâte pour de vrai. Le prête explique que ces petits bouts vont devenir les "amis de Jésus" et que c'est à nous adultes qu'il revient de les y aider.

Il parle de l'amour..... puis "aimez-vous les uns les autres comme je vous ai........." grand silence. Il reprend "aimez vous les uns les autres comme je vous ai ai.."

"j'entends rien" !

DSC03329

 Une petite voix dans la salle "aimés ? "

Et là, il s'énerve pour de vrai "ben oui, aimez vous les uns les autres comme je vous aimés" c'est quand même pas compliqué ! mais vous êtes allés au catéchisme ? vous ne vous souvenez de rien ? alors à quoi çà a servi ? on a tous perdu notre temps......" s'aimer c'est pas compliqué.

Il faut s'aimer, si on n'aime pas, si on n'est pas aimé, alors on est comme un con !.....

Et il enchaine "s'aimer, c'est quoi, c'est se..... " ? ? là visiblement il nous a perdus. S'aimer c'est se respecter.

c'est se dire "bon...."  Bonjour ? ben oui, bonjour !

c'est se dire "mer......" merci ? ben oui, merci !

c'est se dire... et il agite la main à la manière de la Reine d'Angleterre . Se dire ? au-revoir ?

Oui, se respecter c'est tout çà. Si tu dis pas bonjour, merci..... t'es qu'une pourriture ! et bien si tu veux être une pourriture, c'est ton problème...

S'ensuit un long monologue, où il est question de nous tous qui n'allons plus à la messe, etc, etc... Cette fois, c'est lui qu'on a perdu

La tête des gens dans l'église ! 

DSC03328

N'empêche que tout le monde l'écoute mais entre son énervement et son accent africain très prononcé.... la Pépette nous glisse "je comprends rien". T'inquiète pas, on comprend pas tout non plus.

Il faudrait reprendre les lectures, mais là c'est complètement panique à bord. Il ne sait plus qui doit lire quoi.

Il rappelle lui-même la grand'mère "allez, la maman, cette fois c'est à toi, au boulot ! " mais on a mélangé les pages. Il se tourne vers la maman, lui prend les papiers des mains "mais tu l'avais ce papier, je l'ai vu, donne moi tout !" Pas sûre que la Mamie ai lu le texte choisi, et visiblement la famille d'à côté n'a pas lu le bon texte non plus.

Pas grave, on enchaine.

Il procède au baptême des petits : Tristan, toujours aussi sage

DSC03332

Voilà, la Lumière, le Saint-Chrème, les signatures des parents, parrain et marraine...

Il reste aux parrain et marraine à promettre que Tristan ira au catéchisme à 8 ans...

Tristan est baptisé !

Récemment mis à jour5

Puis ce sera au tour de Thimoty. Celui-là, je ne sais pas si le baptême va le changer mais la seule façon que les parents ont trouvé pour le calmer çà a été de lui donner.... le téléphone portable de maman ! Déjà addict !

Idem, même cérémonie, même cierge, même signature.... la famille s'installe devant l'autel pour faire des photos.

C'est alors que le parrain réagit "ben, j'ai pas lu"

Le curé, visiblement enquiquiné "t'as pas lu ? et tu voulais lire ??? " il attrape le bouquin de prières, l'ouvre au hasard, tape la page et lui dit "t'as qu'à lire çà !"

Du hasard total, mais visiblement, plus personne n'écoute....

On a quitté l'église alors qu'il nous criait "c'est compris, hein, à 8 ans, au cathé ! ! ! "

Un baptême qui ne restera sans doute pas dans les annales, mais qui restera dans ma mémoire.

Devant la porte, les invités d'un mariage attendaient.... les mariés n'étaient pas arrivés mais M. le curé était déjà visiblement chaud lol

Après la cérémonie religieuse, c'est le baptême civil pour Tristan.

En réalité, c'est Tellou qui devait être la marraine du petit Tristan.

Mais Estelle n'est pas baptisée, et ne souhaitait pas l'être.

Il a donc été décidé de baptiser Tristan religieusement, avec une marraine, et de faire ensuite un baptême républicain dans lequel Tellou serait la marraine.

C'est dans la commune où les parents viennent d'emménager et de s'installer comme boulanger que Tristan a reçu ce baptême civil.

C'est un joli symbole car le maire l'a accueilli comme "nouveau citoyen" de la commune.

M. le Maire a tenu, comme il le fait lors de chaque cérémonie à évoquer sa commune et son histoire, glissant au passage avec un sourire que sa commune "n'existe que depuis qu'elle a un boulanger" (la boulangerie a été très longtemps fermée avant que le papa de Tristan ne la reprenne)

DSC03355

J'ai beaucoup aimé cette cérémonie, Je lui trouve un côté solennel, qui représente un véritable engagement.

Même si le rôle des parrain et marraine "civils" n'a pas de réelle valeur juridique, ils promettent néanmoins de veiller sur l'enfant en cas de malheur survenant aux parents.

Encore un petit moment de rigolade lorsque M. le Maire va recueillir la promesse des parrain et marraine.

Emporté par son élan, et sans doute plus habitué aux mariages qu'aux baptêmes, il commence "M. Val.... voulez vous  ????"

Non, non, non ! il ajoute "ah, certains ne semblent pas d'accord" lol

Après l'engagement des parrain et marraine, c'est "la Républqiue" qui s'engage à travers le Maire qui se dit garant des conditions de vie du jeune "citoyen" s'engageant à lui offrir un cadre de vie agréable et à mettre tout en oeuvre pour qu'il s'y épanouisse, tant sur le plan scolaire que culturel.

Signatures....

Récemment mis à jour7

Tristan est doublement baptisé.

Reste.... à faire la fête !

Sur le thème du cinéma comme l'annonçait l'invitation

001

Le cinéma qu'on a retrouvé dans la décoration des tables

DSC03366

dans la présentation des dragées

DSC03365

dans l'animation de la soirée, avec des quizz "musiques de film"

avant que la musique et les éclairages ne mettent les danseurs sur la piste

Récemment mis à jour6

Enfin le cinéma qu'on a retrouvé dans les magnifiques - et délicieux - gâteaux préparés par le papa du petit Tristan.

DSC03381

DSC03382

DSC03383

DSC03384

Beaucoup de kilomètres (1500) mais beaucoup de plaisir à retrouver cette "famille du coeur" pour partager avec eux ce moment important de leur vie autour du petit Tristan.

On se retrouve très vite, pour une autre fête..... mais je ne vous en dis pas plus, faudra revenir.....

Résultat de recherche d'images pour "gifs à bientôt roses"