Au fil des jours...

lundi 23 octobre 2017

La fête des vitamines

index

Hier après-midi, entre deux rayons de soleil et avant trois gouttes de pluie, nous sommes allés faire un tour à la "fête des vitamines" organisée par un producteur de fruits d'un village voisin.

201710220928-full

A la ferme des Rives de l'Aveyron donc, un petit marché de producteurs locaux (légumes, miel...) de la musique dans la cour, mais surtout la cueillette des kiwis et des pommes.

DSC02035

Dans les vergers, c'était "la valse des brouettes" gentiment prêtées pour porter nos récoltes et même ramenées si besoin jusqu'aux voitures par de jeunes scouts.

Beaucoup de cueilleurs, souvent venus en famille, avec des enfants tellement heureux de participer qu'ils auraient rempli les brouettes....

Nous avons nous aussi pris notre brouette et des cartons pour aller cueillir des kiwis.

Pas difficiles à trouver  malgré le monde qui circule dans les rangs, les branches en sont couvertes

DSC02037

et pas difficiles à cueillir, les branches sont à ma hauteur

DSC02038

En moins d'une demi-heure, la récolte est terminée pour nous : 9 kilos de kiwis !

De bons kiwis qui ne viennent pas de Nouvelle-Zélande mais bien de chez nous. Et à 1,20 € le kilo !

DSC02040

Il va maintenant falloir attendre qu'ils soient bons à consommer.

Car les kiwis se cueillent avant maturité. Ils mûriront tranquillement dans les semaines à venir, mais pour en avoir à consommer un peu plus rapidement, j'en ai installé quelques-uns dans la caisse des pommes qui en dégageant de l'ethylène accélèrent leur mûrissement.

DSC02041

Au passage, j'ai admiré, au bout d'une rangée de pommiers, ce pommier d'ornement couvert de mini pommes.

DSC02039

Et j'ai de quoi être vitaminée pour affronter l'hiver.

index

Posté par quaquie à 08:23 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

dimanche 22 octobre 2017

Jardin d'automne

images

J'adore l'automne, pour  la douceur de sa lumière et des températures, mais surtout pour ses couleurs et je suis très souvent en admiration devant certains jardins devenus rouge et or.

A côté, je trouve que le mien manque un peu de couleurs.

Pourtant, à y regarder de plus près, certains arbres ont changé de couleurs, parfois pour quelques jours seulement

DSC02024

DSC02019

D'autres décorent leurs branches avec de minuscules fruits

DSC02022

DSC02023

Mais c'est quand même dans la haie aux multiples arbustes que l'automne est le plus visible

DSC02020

DSC02021

J'adore ! surtout quand le soleil vient éclairer tout çà.

DSC02033

images

Posté par quaquie à 09:15 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
samedi 21 octobre 2017

J'ai lu : trop jeune pour mourir

images

Encore un livre lu, ou plutôt dévoré, en quelques heures.

DSC02029

C'est un témoignage, un très beau et très émouvant témoignage, préfacé par Stéphanie Fugain

"Merci Perrine de nous faire voyager dans tes moments d'enfer, de combat, de sagesse, d'amour et d'humour, dans ta reconstruction au fil des jours.

Je souhaite que ta vie se transforme en cadeau.

Je suis très fière de t'avoir près de nous dans le combat de l'association Laurette Fugain.

Merci d'être un exemple pour nous tous"

Stéphanie Fugain

----

Perrine a 18 ans, c'est une jeune fille comme des millions d'autres, avec une famille unie, un petit copain, des projets...

Oublions cette virée à vélo où elle n'a pas pu suivre le groupe et déjà se profile une nouvelle année scolaire

Cette année Perrine va connaître l'indépendance. Elle quitte sa petite ville de Saint-Quentin pour aller étudier le journalisme à Lille et vivre en collocation avec deux copines.

Mais très vite la fatigue se fait sentir, une fatigue anormale, une fatigue qui la fait s'endormir en cours et lui interdit rapidement les gestes du quotidien, porter son sac, monter les escaliers...

Une prise de sang et le diagnostic tombe. Violent, inimaginable, inacceptable pour une jeune fille de 18 ans : Perrine est atteinte de leucémie, à un stade gravissime qui va devoir nécessiter une greffe de moelle.

Avec beaucoup de lucidité et une certaine forme d'humour, Perrine raconte ce que va être pendant des mois son quotidien : l'hôpital, les médecins parfois plus "techniciens" qu'humains, les chimios qui la rendent malade, les perfusions qui n'en finissent pas, la perte de ses cheveux....

Elle dit la souffrance, la faiblesse, les moments de doute, mais aussi l'espoir.

Perrine est entourée, soutenue par ses parents, son frère, ses soeurs et Renaud son petit ami qui ne la lâchera pas et continue à faire des projets avec elle, tout en sachant que la vie ne sera plus celle qu'ils auraient pu imaginer.

Il y a les amis aussi, ceux qui la soutiennent, celles qui effrayées sans doute par la maladie préféreront espacer les visites avant de les abandonner définitivement. Et puis il y a les nouveaux amis, ceux qu'elle rencontre à l'hôpital, qui vivent la même chose qu'elle, qui partent parfois.... définitivement aussi.

Deux ans plus tard, pour la rentrée 2001, Perrine "reprends sa vie où elle l'avait laissée"

Aux vacances suivantes, elle tombe sur un Paris-Match qui évoque le drame vécu par la famille Fugain : Laurette, la fille de Michel et Stéphanie Fugain, est morte d'une leucémie, à 23 ans. Sa soeur, Stéphanie, crée l'association "Laurette Fugain" destinée à lutter contre les leucémies en sensibilisant au don de plaquettes et de moelle osseuse.

Perrine s'engage à ses côtés...

....

Et depuis ?

Perrine, qui a épousé Renaud,  n'a pu avoir d'enfant à cause de la radiothérapie qui a brûlé ses ovaires. Elle a adopté des enfants "du bout du monde"  et écrit un nouveau livre "c'est pas grave... t'as qu'à adopter"

index

Posté par quaquie à 09:49 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
vendredi 20 octobre 2017

Echange d'été

images2

Oui je sais nous ne sommes plus en été mais bien en automne mais ce n'est pas un raison pour ne pas vous montrer ce bel échange.

Je m'étais inscrite comme lors de chaque saison à un échange sur mon forum préféré.

Le sort a décidé que je ferai cet échange avec Suzanne (Tyzanne) que je connaissais très peu.

Pour diverses raisons, nous savions l'une et l'autre que notre échange n'arriverait pas dans les délais fixés, mais ce n'était pas grave puisque nous le savions.

Et au contraire, cette période estivale nous a permis plusieurs échanges par mail très sympatiques.

Enfin nos colis respectifs sont partis, ont été suivis, livrés et découverts...

Voci ce que m'a envoyé Suzanne : une très belle et grande serviette brodée et des dentelles

DSC02015

DSC02018

j'aime beaucoup ces petites grilles de mots croisés

DSC02016

DSC02017

Et moi qui aime la dentelle, je suis comblée.

Il y avait aussi des gaufres du Nord, à la vanille, mais elles aussi je les aime alors........ il y a longtemps qu'il n'y en a plus lol

Et voici ce que j'ai envoyé  à Suzanne

DSC02028

J'ai constitué son paquet en pensant un peu à elle tout au long de l'été : l'éventail vient d'une virée en Andorre, le tri-fils de la fête du fil de Labastide-Rourairoux (Tarn), le sachet de lavande a été ramené de Provence et la petite boite contient des boulets de Montauban, une spécialité de noisettes enrobées de chocolat qui rappelle un fait historique de la ville

Le pinkeep est une interprétation libre d'une grille de mon amie Dany  (danybrod)

sur lin 16 fils - fils DMC 469 (vert) 829 (marron) 115 (dégradé rouge/bordeaux des cerises) 105 (dégradé du nid) et le fil  litchi d'Atalie pour les oiseaux.

DSC02026

ici, le pinkeep est posé sur le tissu cerise utilisé pour le dos

DSC02027

Nous sommes l'une et l'autre enchantée de cet échange et j'espère que les relations qu'il a créé entre nous perdureront au-delà de cet échange

images

Posté par quaquie à 09:09 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
jeudi 19 octobre 2017

ça me fait rêver....

images

Depuis ce matin, cette affiche me fait rêver...

13EVE01358_2_HD

La Provence, Arles....."Provence Prestige",  un salon où sera invité France Boutis et qui abritera une exposition 'boutis d'hier et d'aujourd'hui"

Si ce n'était pas si loin....je me laisserai bien tenter par une petite escapade en Provence moi...

index

Posté par quaquie à 07:13 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

mercredi 18 octobre 2017

Côté jardin, côté coeur

images

Côté jardin, côté coeur, c'est le nom d'une très belle manifestation organisée pour la 5ème année consécutive par l'unité locale de la Croix-Rouge de Verdun sur Garonne (82) 

18449438_1343066969102797_6669049807265321705_o

Cette  manifestation n'a pas lieu à Verdun mais à Pompignan

DSC01996

DSC01998

DSC01999

et plus précisément dans le très beau parc du château...

DSC01987

pour bLOG2

De belles décorations florales pour accueillir le public

DSC01984

DSC01994

DSC01995

Dès le matin, le beau temps et la qualité des exposants ont attiré les visiteurs

DSC01989

De nombreux collègues sont venus apporter leur soutien à la Présidente locale et aux 30 bénévoles nécessaires à l'organisation, dont le Président régional, le président départemental et des membres du bureau départemental

pour bLOG3

les secouristes étaient  là aussi bien sûr, pour soigner les petits bobos

DSC01993

J'ai passé un excellent moment dans ce parc et j'ai eu la chance d'y trouver ce que je cherchais, des succulentes qui peuvent rester dehors l'hiver, pour aménager un nouveau petit coin dans mon jardin

DSC02001

et un craquage imprévu pour cette déco de jardin dont la petite cloche plaira sans doute à la petite Anaïs

DSC02003

Un vrai coup de coeur pour ce "côté coeur, côté jardin"

index

Posté par quaquie à 08:04 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
mardi 17 octobre 2017

Et la broderie ?

101235777

Je me balade, je sors, je lis, je tricote.... on pourrait se demander si je brode encore.

Et oui, mais pas grand chose à vous montrer.

Cet été j'avais décidé de terminer trois encours avant de commencer quelque chose et j'avais espéré les terminer avant la rentrée du club en septembre.

J'ai terminé le SAL "roses" en août dernier.

Et depuis, je "travaille" toujours sur le même ouvrage : le "joyeux hiver" mené en SAL par Noémie de "de mère en fille"

Cet ouvrage est un vrai monument.

Les premiers temps, les étapes étaient données de manière régulière, et je suivais le rythme.

Petit à petit, certaines colistières ont pris du retard ; on a ralenti.  Puis les vacances sont arrivées et les objectifs sont devenus très aléatoires.

En fait aujourd'hui, chacune le termine à son rythme.

Donc depuis plusieurs semaines, j'avance, toute seule.

J'ai commencé par meubler les vides et il y en avait pas mal : ici un cerf et une étoile

DSC02013

là un angle

DSC02010

et puis un peu partout, des petits motifs...

pour_bLOG1

et surtout la frise !

DSC02012

Que je regrette de ne pas l'avoir brodée petit à petit.

Il ne me reste qu'elle à faire mais je n'en vois pas le bout.

çà fait au moins deux semaines que je ne brode que çà. Mais même si j'en ai en peu assez, je ne poserai pas cet ouvrage avant qu'il ne soit terminé.

Sinon il devient un UFO à coup sûr.

Ce serait dommage non ?

DSC02014

images

Posté par quaquie à 17:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 16 octobre 2017

Le 16 octobre

index

Le 16 octobre,c'est la date d'aujourd'hui.

Mais ce n'est pas de ce 16 octobre là que je veux vous parler, mais du 16 octobre 1984.

Ce jour-là, dans un petit village des Vosges, un enfant de 4 ans est retrouvé mort, les pieds liés, noyé  dans la Vologne : c'est le début de "l'affaire Grégory"

Une affaire jamais élucidée, qui défraie la chronique depuis plus de 30 ans.

Comme tout le monde, j'ai suivi cette affaire par médias interposés.

Comment faire autrement ?

Et puis il y a quelques semaines, alors que rebondissait l'affaire avec la mise en examen de membres de la famille supposés être "les corbeaux", j'ai trouvé par hasard ce bouquin (pas récent) dans une boite à livres

DSC01626

"le 16 octobre", c'est ainsi que parlent les époux Villemin de cette horrible journée, incapables d'évoquer le drame, la mort de leur petit, incapables de dire autrement que "le 16 octobre"

Dans un premier temps, malgré l'avis de M. quaquie qui l'avait immédiatement lu, je n'ai pas eu envie de le lire.

J'avais déjà lu et entendu tant de choses. Je dois aussi avouer que comme beaucoup, j'avais des idées, des à priori... alors le livre des parents...

Et puis je me suis décidée à l'ouvrir et non pas à le lire mais à le dévorer.

Ce livre nous fait vivre l'affaire de l'intérieur, par la voix du père et de la mère de l'enfant.

Chaque moment, chaque rebondissemnt est raconté par l'un et par l'autre, souvent à travers leurs lettres car après la mort de Bernard Laroche, assassiné par Jean-Marie, le couple a vécu séparé par la prison.

Et ce qu'on y découvre fait froid dans le dos : on y découvre la haine,  la jalousie d'une famille, les lettres anonymes qui pourrissent la vie, les menaces....

On découvre le mensonge, les rumeurs.

On y découvre la légèreté et l'incompétence de celui qu'on a appelé "le petit juge", un jeune juge plus intéressé par sa présence dans les médias que par la recherche de la vérité. Un petit juge qui n'a d'ailleurs pas eu le courage d'affronter les récents rebondissements de l'affaire et a préféré mourir que de faire face à certaines de ses insuffisances

On découvre surtout le rôle prépondérant de la presse, d'une certaine presse qui fait ses"choux gras" de l'affaire.

On découvre la traque que vit au quotidien la mère de l'enfant, les conséquences sur sa vie, sur sa santé. On découvre comment chacun de ses faits et gestes est analysé, utilisé, comment on fabrique tout et n'importe quoi à partir de photos le plus souvent volées et de légendes tronquées.  Comment certains soi-disant journalistes n'hésitent pas à mettre en scène la détresse et le chagrin, allant jusqu'à installer des jouets sur la tombe de l'enfant le jour de Noël, ou à voler la photo de la tombe pour illustrer un article.

Depuis, certains ont été sanctionnés, d'autres ont dénoncé cet emballement médiatique, d'autres encore ont continué à sévir, à faire du sensationnel...

C'est scandaleux, immonde, à vomir.

Comment continuer à vivre après çà ? après avoir perdu un enfant, avoir été emprisonné, jugé, soupçonnée d'infanticide sans  avoir  trouvé au sein même de sa propre famille le réconfort et le soutien que l'on pourrait en attendre.

Pour les époux Villemin, une seule possibilité de survie : tout quitter, la famille, la région et refaire une vie ailleurs. Au lieu de le détruire, les épreuves ont renforcé leur amour et permis de reconstruire une vie de famille, avec la naissance d'autres enfants qui ne pourront néamoins jamais leur faire oublier le petit Grégory, mort à 4 ans pour des raisons toujours pas claires mais qui ne valent certainement pas la vie d'un enfant.

J'ai été bouleversée par ce témoignage à deux voix. Pour moi l'affaire Villemin n'est plus la même que celle dont j'ai entendu parler il y a plus de 30 ans.

Ce livre  fait réfléchir sur le rôle des différents protagonistes d'une affaire, sur le rôle du juge, le respect du secret de l'instruction et de la présomption d'innocence mais surtout sur le rôle des médias qui ont tout intérêt à continuer à "faire la une", qui font et défont, perturbent les consciences et manipulent ceux qui leur font confiance.

J'ai l'impression d'avoir aussi été manipulée, influencée..... et j'ai un peu honte face à ce couple dont la vie a basculé dans l'horreur "le 16 octobre"

images

 

Posté par quaquie à 09:57 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
dimanche 15 octobre 2017

Début d'écharpe

images

Un point à l'endroit, un point à l'envers ? c'est quand même un peu plus compliqué que çà...

 Lors du festival "le lot et la laine" cet été, j'avais craqué sur un modèle d'écharpe et avais choisi une jolie laine jaune pour la réaliser

vous vous souvenez ? c'est ICI

le modèle le voici...

001

Et voilà le début

DSC01982

La créatrice m'avait assuré que le point était répétitif et qu'une fois en tête.... mais un des points est sur 16 rangs, alors comme je me méfie un peu de ma tête, je n'essaie même pas de m'en souvenir et je note les rangs au fur et à mesure que je les tricote.

Pas envie de me tromper car s'il me faut démonter..... je préfère ne pas y penser

DSC01983

La laine très légèremet dégradée est fine mais pourtant tricotée avec du 4,5, ce qui donne une écharpe très douce et très souple.

Je ne sais pas quand je l'aurais terminée..........mais avec les températures que nous avons depuis quelques jours, je ne vais peut-être pas en avoir besoin tout de suite.

images333

images

Posté par quaquie à 19:20 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 13 octobre 2017

Petits plaisirs

images

Il y a bien longtemps que je ne m'étais rien acheté... il faut dire que les tiroirs débordent de tout ce que je stocke, que je ne sais plus comment ranger les livres, que j'ai de la toile, des rubans et des dentelles pour des dizaines d'ouvrages et des grilles qu'il me faudra bien deux ou trois vies pour en broder la moitié.

Pourtant il y a quelques semaines, quand j'ai reçu le catalogue des Editions de Saxe, j'ai craqué.

J'ai attendu quelques jours, espérant que l'envie passerait, et j'ai fini par céder à la tentation.

Voici donc le petit cadeau que je me suis fait : douceur d'automne de Marie Suarez et l'agenda point de Croix 2018

DSC01964

Oh la la ! quel plaisir !

Le livre de Marie Suarez.....

Tout est beau, raffiné, délicat.

pour bLOG5

pour bLOG6

on pourrait presque dire : sans surprise. C'est du Marie !

La bonne surprise vient de l'agenda.

Une grille ou un ouvrage textile pour chaque semaine

DSC01980

DSC01981

En tout 52 grilles, très sympas et adaptées aux saisons

pour bLOG7

Je ne regrette pas l'investissement.

Et ce bel agenda ne me servira pas à noter mes rendez-vous kiné ou les petites choses du quotidien, je le réserve aux dates d'expos, de salons, d'échanges ou de rencontres de copinettes.

images

images

 

Posté par quaquie à 09:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]