Au fil des jours...

lundi 13 août 2018

Un peu de vrac

index

Peu de choses à vider du dossier photos cette semaine.

Quasiment pas de sorties à part le magnifique concert de Jean-Claude Borelly mardi soir.

pour bLOG

Peu de sorties d'une part  parce qu'il fait vraiment trop, trop chaud, d'autre part parce que je dois reconnaître que je ne suis pas au mieux de ma forme depuis deux mois.

En hyperthyroïdie sévère, je n'aurais jamais cru que ces petites cochonneries d'hormones puissent rendre aussi malade : nausées, palpitations cardiaques, difficultés respiratoires, bouffées de chaleur, diarrhées..... la totale ! à laquelle il faut ajouter la seule chose dont je ne me plains pas, c'est à dire la perte de poids. Mais l'impression de vivre avec 40 de fièvre quand il fait 38°, c'est tout simplement épuisant.

Alors je prends mon petit déjeuner sur la terrasse quand il fait encore bon.

çà me permet de constater que  malgré la chaleur toujours très présente, la saison avance.

Cette photo date du début de la semaine dernière, le jour se levait ; ce matin, à la même heure il faisait nuit.

DSC00888

Ensuite je reste à l'intérieur, au frais si on peut dire. Je lis beaucoup, je brode

DSC00891

Je tricote pour l'automne de la petite Anais

DSC00892

Pixy et Nesta recherchent aussi la fraîcheur, allongés sur le carrelage.

DSC00787

Inutile de dire qu'au jardin, tout est grillé. Quasiment plus d'herbe, et les arbres ont eu si soif qu'ils en perdent déjà les feuilles

DSC00823

DSC00824

Des petits plaisirs cette semaine.

Un dé ramené du Portugal par quelqu'un qui m'est cher : la mascotte et le mot "Portugal" sont peints sur du liège

DSC00890

et quelques fleurs reçus du Canada, envoyées par Nicole, une copine de forum, juste comme çà, avec quelques mots de réconfort. Une gentille attention qui m'a beaucoup touchée

DSC00893

 Un orage hier soir qui m'a angoissée. Depuis la tempête de 2015 qui a abîmé ma maison et détruit mon jardin, je tremble dès que le vent souffle.

Une chaleur étouffante (43° dans la voiture à 17h) des rafales de vent, des éclairs ininterrompus et enfin de la  pluie !

Un bel arrosage, sans plus, mais peut-être enfin des températures rafraîchies.

Des températures plus supportables pour mettre un peu le nez dehors cette semaine avec mercredi la journée à Labastide Rouairoux,

38542167_1540256059411854_6056153257456173056_n

un marché nocturne et une ou deux expos que j'aimerai voir ou revoir :

l'exposition des chapeaux du concours international de Caussade, et l'exposition de kimonos vue au printemps mais qui est à nouveau visible, enrichies de vaisselle et d'objets "japonisants".

37596890_2139142059693880_31287299153068032_n

Alors sans doute un peu plus de photos dans les jours à venir....

index

Posté par quaquie à 08:35 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

vendredi 10 août 2018

Aujoud'hui, des petits chats

index

Ce sont des petits chats qui sont venus cette semaine s'installer sur un serviette d'invité turquoise.

Une frise de petits chats marrons

DSC00828

et des petites pattes sur la petite frise

DSC00829

Et voilà :

Encore une terminée !

DSC00831

Je l'ai donnée au club hier.

La prochaine sera rose....

images

Posté par quaquie à 17:09 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
jeudi 9 août 2018

C'est pour bientôt !

images

Et oui, le mois d'aôut est déjà bien entamé et dans quelques jours nous en serons à la moitié.

Et la mi-août, c'est la traditionnelle et incontournable fête du fil de Labastide Rouairoux

38542167_1540256059411854_6056153257456173056_n

Comme chaque année, le programme est très alléchant: puces de couturières, expos, démonstations, ateliers.....

Vous pourrez télécharger  ICI le programme complet de cette manifestation

Pour info, j'y serai, comme chaque année, le 15 août et j'espère bien y rencontrer quelques copinautes...

images

Posté par quaquie à 07:10 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mercredi 8 août 2018

L'homme à la trompette d'or

images

Je ne sais par quel miracle je suis tombée sur cet article de presse qui annonçait un concert de Jean-Claude Borelly dans l'église de Dunes à une bonne soixantaine de kms de chez moi.

A partir de cet instant, je n'ai eu plus qu'une envie : aller à ce concert et peu importe les kilomètres.

DSC00845

La petite église était pleine à craquer et j'ai eu bien peur de ne pouvoir entrer.
Alors que nous approchions des jeunes filles délivrant les tickets, un organisateur vient leur dire de ne laisser rentrer que les réservations et "on verra après".

çà a commencé à rouspéter dans la file car il était indiqué nulle part qu'il fallait réserver. Alors on laisse entrer.... et on verra.

DSC00847

Bien sûr les places de devant étaient toutes occupées et nous nous sommes installés dans une petite chapelle latérale, tout compte fait plutôt bien placés. Surtout qu'en me retournant, j'ai vu le nombre de personnes qui ne seraient pas assises...

DSC00832

L'église est pleine ; on éteint les lumières, et soudain, venant de nulle part "l'hymne à l'amour", dans l'allée centrale, tout près de nous

DSC00834

DSC00835

Contrairement à ce que je pensais, il fait chaud, très chaud dans cette église et le public s'évente sans cesse, avec un éventail pour les plus prévoyants, avec les papiers trouvés sur les chaises pour les autres.

On a chaud, et lui, trempé de sueur, il souffle !

Quel programme !

Un hommage à Barbara Streisand, l'Adagio d'Albinoni, les corons....

Je suis immédiatement sous le charme. Mon papa adorait la trompette : Maurice André, Georges Jouvin, Jean-Claude Borelly... et mes pensées volent vers lui.

Émue aux larmes pendant le magnifique Silenzio..

DSC00835

JC Borelly communique sans cesse avec nous, raconte des anecdotes, comment il a eu envie de faire de la musique en voyant Luis Armstrong à la télévision alors qu'il n'avait que 7 ans.

DSC00839

Et les titres s'enchainent : les corons, les lacs du Conemara, un medley de Gospel, Armstrong la chanson de Nougaro bien sûr, le célèbre Dolannes Melody des années 70...

DSC00842

Il se déplace, installe son tabouret dans l'allée centrale,vient au devant du public...

DSC00843

Après une heure de concert, l'entracte fait du bien à tout le monde : on sort prendre une bouffée d'air frais..... et lui en profite pour changer de chemise

DSC00855

Au programme de cette seconde partie, après la très belle interprétation de "la montagne" de Jean Ferrat,  "mon cinéma à moi" avec des musiques de film notamment "un homme une femme" ou la chanson de Lara du Docteur Jivago.

DSC00848

DSC00850

Gorgée après gorgée il descend sa bouteille d'eau, s'éponge sans cesse le visage tout en nous demandant si nous n'avions pas trop chaud (oh que si !)

DSC00852

Au programme aussi "la légende de l'Oural" avec "plaine ma plaine", le temps du muguet et l'inévitable Kalinka.

Et puis l'Ave maria qui résonne magnifiquement dans cette église.

L'homme aux 2700 concerts, 22 disques d'or et 12 millions de disques vendus nous a aussi présenté son nouvel album "l'univers de Borelly" et son titre phare "gloria Vitaé"

Je vous propose de le découvrir ici

Gloria Vitae Jean Claude BORELLY nouvel album

"Je ne vous entends pas" !

DSC00861

Et le public tape des mains, chante avec lui

DSC00867

Il a ouvert le concert avec l'hymne à l'amour d'Edith Piaf et le termine avec "non je ne regrette rien"

Deux heures de concert mais le public, debout, en redemande.

Alors puisque nous sommes dans le sud-ouest, Jean claude Borelly terminera avec une musique de feria dont je ne connais pas le titre mais que j'entends chaque année au Pays basque et qui résonne souvent sur les terrains de rugby.

Le public chante à tue-tête, lève les bras. Une voisine particulièrement excitée a failli tomber de sa chaise avant de se mettre à danser dans l'allée.

On n'a pas envie de le quitter, et il nous donne rendez-vous devant la porte pour signer photos ou CD. Mais cet artiste mondialement connu ne se prend pas pour une vedette qui fait attendre le public 40 minutes avant de se montrer.

Non, il longe tranquillement la nef et se retrouve devant la porte avant nous.

DSC00878

DSC00879

Un concentré de gentillesse et de talent. Vraiment un grand Monsieur !

Et pour moi une magnifique soirée. Un immense plaisir, beaucoup d'humanité dans cet homme, énormément d'émotion et même quelques larmes...

Une soirée que je n'oublierai sans doute jamais.

Merci Monsieur Borelly.

Merci et respect !

images

 

 

Posté par quaquie à 16:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
dimanche 5 août 2018

A la campagne

index

"A la campagne" c'est le nom d'une jolie grille gratuite donnée récemment sur son blog par "la Comtesse"

C'était tout à fait le type de grille que je cherchais pour mes serviettes d'invités

Sitôt vue, sitôt brodée.

Je n'ai pas choisi de la broder en monochrome mais en vert et rouge, sur une serviette beige

DSC00827

Je n'ai pas encore trouvé la petite frise assortie pour la petite bande mais déjà j'aime bien ma petite serviette.

DSC00826

Si vous êtes intéressée par cette grille, vous la trouverez chez la Comtesse, à la date du 27 juillet

C'est la quatrième serviette d'invité brodée pour le club.

J'en ai encore une terminée  à vous montrer, et une autre commencée hier soir pour dans quelques jours.

Je vous souhaite à toutes et tous un bon dimanche, un dimanche à passer encore au frais pour la plupart.

images

 

Posté par quaquie à 08:50 - - Commentaires [16] - Permalien [#]

samedi 4 août 2018

J'ai lu : la Bourbonnaise

images

Avec cette chaleur, qui dure et m'épuise -comme vous sans doute- je ne profite guère de toutes les animations estivales et passe beaucoup de temps à l'intérieur.

Heureusement, il y a la broderie quand j'en ai le courage, et la lecture.

Depuis quelques semaines, je ne lis pas, je dévore des bouquins.

J'ai terminé hier soir ce roman de Catherine Hermary-Vieille.

Je ne connaissais pas cet auteure mais grâce à elle je connais un peu mieux "la bourbonnaise",  même s'il ne s'agit pas d'un document historique mais d'un roman sur fond historique.

DSC00825

La Bourbonnaise, c'est la comtesse du Barry, née Jeanne Bécu.

La petite Jeanne est née des amours de sa mère, Anne Bécu, avec Frère Ange, un moine du monastère dans lequel elle était raccomodeuse.

Frère Ange ne pouvait bien sûr reconnaître sa fille mais il a souhaité pour elle une bonne éducation et la petite Jeanne a été élevée dans un couvent.

Alors que ses copines de couvent rêvaient d'un gentil mari, d'enfants, Jeanne voulait autre chose : un homme élégant, riche, qui l'emmènerait dans la belle société. La Pompadour, favorite du roi se meurt et déjà Jeanne rêve.......

D'abord coiffeuse, puis vendeuse dans une boutique de luxe, Jeanne finira par rencontrer le comte du Barry qui lui fera cotoyer des gens influents.

Poussée par Richelieu, déjà un vieux monsieur à qui elle offrira sa virginité, elle sera présentée à Louis XV et, à 23 ans, deviendra sa maitresse officielle.

A la mort du roi, sept ans plus tard,  elle sera chassée de Versailles par les filles du roi et par la dauphine, la future reine Marie-Antoinette.

Jeanne se retirera dans son château de Louveciennes, où elle continuera à mener un grand train de vie  et tombera amoureuse du duc de Brissac.

Mais depuis quelques années, les récoltes sont mauvaises, la colère gronde, le peuple accuse la Cour de dépenser sans compter et de le maintenir dans la misère.

C'est la Révolution ! on traque les nobles, pillent leurs châteaux, et les conduit à la guillotine après des procès expéditifs dont l'issue est connue d'avance.

Louis XVI est guilltoiné, puis c'est le tour de Marie-Antoinette.

Petit à petit, les amis de La Du Barry disparaissent ; la princesse de Lambasle sera suppliciée et la tête du duc de Brissac plantée sur une pique sera jetée aux pieds de Jeanne.

Jeanne n'échappera pas au massacre : volée, insultée, baffouée lors d'un procès mensonger, "la dernière grande putain du roi" finira elle aussi sur l'échaffaud

images

J'ai beaucoup aimé ce roman. Très vivant, avec un remarquable souci du détail, il nous fait plonger dans la vie de la cour de l'époque. Avec Jeanne on déambule à Versailles, on y côtoie le luxe mais aussi les intrigues, les fausses amitiés. On "voit" ses magnifiques toilettes, ses bijoux, sa coiffure. Avec elle on se promène dans les allées de son jardin de Louveciennes, allant jusqu'à sentir le parfum des roses qu'elle aimait tant.. On vit ses amours, ses chagrins, et on angoisse quand on sent que son destin va basculer.

images

Posté par quaquie à 09:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
jeudi 2 août 2018

Souriez, c'est l'été

images

Cette semaine, chez Tellou (en allant au petit coin) j'ai découvert ce grand morceau de littérature

Madame-Connae-se-lache

J'ai commencé à le feuilleter....... et puis je l'ai lu tout entier.

Morceaux choisis.... sur nous les femmes, avec nos chaussures, nos fringues.... et nos régimes

DSC00791

DSC00792

DSC00793

Ah bon ?

Et le régime !

DSC00796

DSC00797

DSC00798

DSC00799

DSC00800

Pour cette année, c'est fichu.

DSC00802

logique non ?

Logique et philosophe

DSC00801

Je n'ai pas fait trop d'effort de rédaction aujourd'hui. Que voulez-vous, cette chaleur m'épuise.

J'espère que vous aurez quand même passé un bon moment "chez moi"

index

Posté par quaquie à 11:34 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
dimanche 29 juillet 2018

Rose fushia et dentelle

index

Une frise dentelle d'un côté

DSC00786

une dentelle plus large, style broderie anglaise de l'autre

DSC00783

et voilà une nouvelle serviette d'invité terminée.

DSC00784

A la suivante !

En espérant que j'y mettrai un peu moins de temps que sur celle-ci car avec cette chaleur, je ne me sens pas très opérationnelle

images

Posté par quaquie à 11:54 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
samedi 28 juillet 2018

En vrac....

image22222s

J'ai toujours l'appareil photo à portée de main.

Alors une photo ici, une photo là.... rien à voir les unes avec les autres.

Mais puisque je les ai prises, je ne vais pas les supprimer sans rien en faire.

Alors de temps en temps, un peu de vrac ici avant de nettoyer le dossier.

Un magnifique ciel, aux couleurs bien plus vives que sur la photo. Il annonçait l'orage. Un orage pas très violent mais qui a remplacé un arrosage du jardin

DSC00741

index

Vous connaissez le yarn bombing ? c'est un nouvel art urbain, l'habillage d'arbres ou de tout autre objet (statue, banc...) avec du tricot.

C'est pas toujours réussi, mais amusant.

En allant au marché nocturne de Saint-Antonin, il y a quelques jours, j'ai découvert un arbre "habillé", non pas avec du tricot mais avec un assemblage de tissus en forme d'écailles

DSC00749

De jolies dentelles étaient accrochées au grillage qui entourait cette petite place. C'était presque dommage car il y en avait de jolies....

images

Cette semaine on a fêté l'anniversaire d'Alexis avec un buffet montré ICI

Deux jours plus tard, nous nous retrouvions tous chez Tellou, pour accueillir des amis de passage.

Nous étions 16, il faisait très chaud.... il a été decidé d'installer un "barnum" pour être tous à l'ombre.

Certains ont bien sué, d'autres ont essayé d'aider. Il y en avait surtout beaucoup qui regardaient faire en riant...

DSC00774

Enfin bref, au bout d'un (grand) moment le chantier a été abandonné. Il était bien plus simple d'installer les tables du côté de la maison à l'ombre

index

Au jardin, les fleurs se font raren il fait beaucoup trop chaud. Pourtant près de l'énorme laurier rose, le rosier tige nous offre une magnifique seconde floraison

DSC00776

et les cannas, qui ne craignent pas la chaleur, commencent à fleurir

DSC00778

index

Jeudi soir, un ciel très clair et un beau clair de lune

DSC00775

J'attendais hier soir, comme beaucoup sans doute, l'éclipse lunaire prévue.

Quelques petits nuages dans le ciel, rien de bien important puisque j'ai vu les étoiles.

Mais la lune s'est vraiment éclipsée....... je n'ai rien vu !

images

Posté par quaquie à 07:21 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
jeudi 26 juillet 2018

Un beau buffet pour Alexis

images

Vous le savez déjà, Alexis a eu 18 ans ce mois-ci mais compte tenu des disponibilités des uns et des autres -et surtout des siennes- il n'a pas été possible de faire la fête le jour exact.

C'est donc mercredi, son jour de repos, que nous nous sommes tous retrouvés autour de lui pour fêter cet évènement.

Une déco aux couleurs estivales, avec des feuillages, des ananas, des flamands roses........ jusque sur son tee-shirt et la robe de la petite Anaïs

DSC00750

DSC00751

Comme il est en cuisine toute la semaine, ce jour-là c'est surtout Tellou qui a préparé le buffet, avec l'aide de "ses hommes".

Et quel buffet ! Il y en avait vraiment pour tous les goûts

pour bLOG11

des crudités, des feuilletés, des canelés....

DSC00752

DSC00755

pour bLOG

Il y avait la carte commune pleine de mots doux

DSC00763

des cadeaux....

DSC00764

et puis un cadeau apporté après l'ouverture d'un autre et qui a fait sourire Alexis....

DSC00765

Un panier de fruits et légumes ! drôle de cadeau d'anniversaire ?

il faut pour le comprendre savoir qu'Alexis avait souhaité un extracteur de jus, qu'il a eu bien sûr. Alors il fallait avoir de quoi le tester....

Et puis il y a eu le gâteau, préparé en secret par papa et qui semble avoir ému celui à qui il était destiné, un magnifiqsue "number cake"

DSC00766

DSC00767

 

sur une base de délicieuse dacquoise, un "1' en chocolat et un '8"  à la framboise, aussi savoureux l'un que l'autre.

Mais Papa Jérôme est pâtissier de formation.

 

DSC00769

Entre un papa pâtissier, un fils cuisinier et une maman qui adore tester de nouvelles recettes, on ne pouvait qu'avoir un beau buffet pour le 18ème anniversaire d'Alexis.

 

images

Posté par quaquie à 08:33 - - Commentaires [16] - Permalien [#]