Au fil des jours...

samedi 24 août 2019

Avec la frise

images

Je vous ai montré le mois dernier les petits carrés de Pili terminés.

Il me restait la frise à broder.

J'ai un peu hésité parce qu'une telle frise, en croix par croix, çà risquait d'être long.

J'ai envisagé de la broder avec un ou deux fils unis, ce qui m'aurait fait gagner pas mal de temps.

Mais j'ai hésité, encore hésité.... quelle couleur ? vert ? mauve ?

Et puis j'aime tellement ce fil de mon amie Delphine !

Alors je me suis lancée et attaqué la frise :  4 longues soirées de broderie pour en venir à bout

DSC03968

Et avec, comme chaque fois que je brode une frise, la même inquiétude : est ce que je vais tomber juste à la fin ? est-ce que çà va "jointer" ?

Soupir de soulagement à chaque angle. Pas un seul pénélopage et pas un point, pas même un fil, de décalage.

Cinq mois de broderie sur cet ouvrage, mais je suis ravie du résultat

DSC03969

Et pour une fois, je sais ce que je vais en faire.

Puisque les motifs géométriques permettent de le regarder dans n'importe quel sens, et qu'il n'est pas trop grand puisque brodé sur de la 16 fils,  je vais juste lui faire un ourlet, le terminer par une petite dentelle et il servira de napperon sur ma table de salon, ou plutôt sans doute sur le meuble bar. Ainsi il ne dormira pas dans une caisse au milieu de tant d'autres....

J'ai terminé hier soir un autre ouvrage, laissé de côté pour terminer celui-là. Je vous le montre bientôt et n'ai plus qu'à me décidder pour en commencer un autre. Mais j'ai tellement de grilles en attente, tellement d'envie que j'ai beaucoup de mal à me décider.

images

 

Posté par quaquie à 07:37 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

vendredi 23 août 2019

Tout fout le camp

images

Pas joli comme titre mais c'est vraiment ce qui m'est venu à l'esprit hier en voyant les dernières infos sur mon village.

Résultat de recherche d'images pour "gifs carte d'identité"

Déjà depuis quelques mois, on ne peut plus faire faire sa carte d'identité dans notre mairie.

Je ne vis pas dans un trou, mais dans un village qui compte quasiment 4000 habitants, à 10 kms de Montauban.

Depuis quelques mois, donc, pour obtenir une carte d'identité il faut faire une pré-demande sur internet.

OK ! il faut avoir internet et surtout savoir l'utiliser.

Quand cette première étape est franchie, il faut prendre rendez-vous auprès de la mairie du chef-lieu de canton.

Pour nous, c'est 6 kilomètres, aller et retour, soit 12 kms pour déposer ses empreintes. Quand on nous serine qu'il ne faut pas prendre les voitures....

Expérience de ma fille : pré-demande en mars, rendez-vous en juin, alors qu'elle passe chaque jour ou presque devant la mairie.

C''était pour la carte d'identité de la petite (7 ans). C'est le papa qui pouvait aller à la mairie, sauf que......... problème : c'est pas lui qui a remplit la pré-demande. C'est la maman. Ils sont mariés, portent donc le même nom, idem pour la petite puisque c'est leur fille à tous les deux.

De rendez-vous en contre-temps, malgré plusieurs appels téléphoniques, alors qu'ils avaient besoin de la carte d'identité de la petite pour embarquer pour la Corse à la mi-juillet.... ils ont eu la carte au retour !

La poste maintenant !

Résultat de recherche d'images pour "gifs bureau de poste"

Quand nous sommes arrivés dans ce village, il y a 40 ans, il y avait 900 habitants et le bureau de poste était tenu par un couple qui habitait au-dessus et rendait tous les services possibles...

Aujourd'hui 4000 habitants, une seule personne au guichet, qui de plus fait des remplacements dans les villages voisins.

Alors la poste a commencé à fermer une demi-journée par semaine, puis deux... avec entre deux, des "fermetures exceptionnelles"

Il fallait viser juste pour y aller, et maintenant ce sont les ouvertures qui sont exceptionnelles.

Cet été, la poste est fermée quasiment depuis le 14 juillet et jusqu'à fin août.

Un colis, une lettre recommandée à aller chercher, un besoin de timbres ? il faut aller........ à la quincaillerie !

Et si c'est pour gérer un problème bancaire, ben, c'est au chef-lieu de canton ! re-voiture et re 12 kms !

Je vois avec inquiétude arriver le jour où la poste fermera définitivement.

Où sont passés les services publics ?

Et la dernière info en date....

penuerie_medecin_generaliste-4384899

On savait tous au village que ce médecin avait passé l'âge de la retraite, mais il continuait un peu son activité.

Il devait parait-il être remplacé par une médecin roumaine, comme au village voisin.

Mais je ne sais pour quelle raison, la successeuse ne viendra pas et le médecin a fermé son cabinet du jour au lendemain, avec cette affichette sur la porte.

Il y a un autre médecin, dans la même maison. Mais elle ne prend plus de nouveaux patients non pas depuis 3 ans comme il est dit dans la presse, mais depuis 10 ans.

Elle est en congé ce mois-ci, et pour la première fois, il n'y a pas de remplacçant.

desert_medical-4385053

Un médecin pour 4000 habitants, pas de remplaçant l'été et pas de remplaçant non plus pour le médecin à la retraite.

J'ai un peu de chance, Le seul médecin qui reste, c'est le mien mais je pense avec inquiétude au moment où elle va à son tour prendre sa retraite.

Déjà, ce n'est pas simple : elle est sensée recevoir en consultation libre de 9h à 12h30. A 7h30 les premières voitures stationnent devant sa porte et à 14h, elle est encore souvent au cabinet. Ensuite ce sont les visites à domicile, et les rendez-vous le soir après 18h30. Je veux bien comprendre que les jeunes médecins n'aient pas envie de çà.

Mais comment fait-on ?

On va aux urgences, à l'hôpital de Montauban ?

68845647_10219749348505054_3579069644452921344_n

Plus de médecin en milieu rural, plusieurs mois pour obtenir un rendez-vous avec un ophtalmo ou une gynécologue.... le résultat d'années de numérus clausus irréfléchi, aberrant. On l'a augmenté de 13 % cette année, çà veut dire qu'un peu plus de 9000 étudiants pourront passer en seconde année, 1000 de plus que l'année dernière.

Et il sera supprimé l'année prochaine.C'est une bonne chose, peut-être un début de solution mais une formation de médecin, ce n'est pas un CAP. Il faut 10 ans pour faire un médecin....

Et pendant ce temps là, la population vieillit, les besoins augmentent...

Je ne voudrais pas être trop pessimiste, mais j'ai vraiment l'impression que tout fout le camp

Résultat de recherche d'images pour "a demain"

Posté par quaquie à 18:45 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mardi 20 août 2019

Un oubli à réparer

Résultat de recherche d'images pour "gifs oubli"

Trois articles pour vous parler de la fête du fil et j'ai passé sous silence l'exposition du club du village.

Ce n'est pas juste car je termine toujours ma journée à Labastide par la visite de l'expo locale et  j'ai toujours plaisir à découvrir les ouvrages du club.

Les ouvrages du "fil du Thoré" sont très traditionnels comparés à tout ce qu'on peut voir dans les différentes expos de la fête du fil, mais ce sont toujours de beaux ouvrages, variés et très bien réalisés.

Alors pour réparer mon oubli, quelques uns de ceux que j'ai pu admirer avant de quitter Labastide

DSC03958

DSC03952

DSC03953

DSC03954

DSC03955

DSC03956

DSC03957

L'oubli est réparé et je peux tourner définitivement la page de l'album photo de la 20ème édition de la fête du fil.

Résultat de recherche d'images pour "gifs à bientôt"

Posté par quaquie à 15:32 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
lundi 19 août 2019

La fête du fil : suite et fin

image

Tout a une fin, même la fête du fil.

Elle est en réalité terminée depuis samedi soir, mais j'avais pris suffisamment de photos pour la prolonger un peu.

On va quand même terminer aujourd'hui, avec celles qui restent.

Vous vous en doutez, sur une journée, je n'ai pas tout vu, je suis passée très rapidement devant certains exposants et je n'ai même pas fait le tour du salon. Je suis bien incapable de dire qui était là, à part Line de Dentelles et popeline que je n'ai même pas pris le temps d'aller saluer.

Je ne suis même pas entrée dans la salle où exposait Nadine Vergues car j'avoue que ses personnages informes et ses visages torturés me mettent assez mal à l'aise. Et comme il fallait faire des choix....

Et je suis passée très vite devant le stand de Dimitri Vontzos, qui était pris d'assaut par des brodeuses.

Son travail est original mais je dois reconnaître que je ne me suis pas sentie attirée par sa broderie

DSC03934

DSC03935

Et puis il y avait encore tellement à voir...

Dans une salle voisine, la collection privée du carrefour européen du patch.

Le carrefour européen du patch de Sainte Marie aux Mines, bien connu des patcheuses, fête aussi cette année ses 20 ans, ou plutôt les 20 ans de son concours d'art textile.

Pour l'occasion, La fête du fil a eu le privilège d'exposer des quilts ayant obtenu des premiers prix à ce concours international.

Il était précisé que les photos étaient autorisées mais que si elles étaient publiées sur les réseaux sociaux, on devait mentionner le nom des auteurs.

J'avoue que je ne les ai pas tous notés, mais un blog, ce n'est pas "un réseau social". Quoi que....

Quelques uns des ouvrages exposés

DSC03919

DSC03920

DSC03921

Et puis celui-ci qui m'a particulièrement plu

DSC03922

tellement plu que j'ai photographié son nom et celui de sa réalisatrice

DSC03923

et l'incroyable finesse de son travail

DSC03924

Si je ne me suis pas attardée sur certaines expos, c'est que j'ai passé beaucoup de temps sur d'autres.

J'ai eu un vrai coup de coeur pour le travail de laine de Paule François. Une technique et une artiste que je n'avais encore jamais rencontrées.

Ses tableaux aux couleurs vives ont une profondeur et un relief incroyable qui attirent immédiatement le regard.

DSC03904

Il faut s'approcher, et surtout discuter avec l'artiste pour comprendre son incroyable travail.

Paule François, crée une sorte de métier à tisser, sur lequel elle tend les laines qui serviront de fond à son tableau.

Puis, à grandes aiguillées de laine,  à grands points, elle le façonne, "le peint", le fait vivre...

Ses fleurs aux couleurs vives sont d'une criante vérité...

DSC03907

et de près, un magnifique travail de passé plat

DSC03908

J'ai craqué sur cette petite fille

DSC03905

et sur l'incroyable travail que représentent les détails

DSC03906

Et j'ai été littéralement subjuguée par celui-ci, tellement réaliste qu'on croit voir la paille s'envoler

DSC03909

et là encore, un incroyable travail !

DSC03910

Je n'ai pas photographié les détails de celui-ci mais le travail est le même, tant pour les reflets sur l'eau que sur la végétation dans et autour du bateau.

DSC03911

Je n'ai pas de mots pour parler de cette Sétoise, disponible, avenante qui a pris le temps de faire le tour de ses oeuvres avec moi.

Elle est vraiment mon gros coup de coeur de cette fête du fil, et je sais que je ne suis pas la seule à avoir apprécié son travail, tant j'ai capté de regards admiratifs et entendu d'éloges à son sujet.

Elle m'a dit être déjà venue à la fête du fil il y a une dizaine d'années. C'était sans doute avant que je découvre cette fête car si j'avais eu l'occasion de la voir, je ne l'aurais sûrement pas oubliée.

Un autre coup de coeur, mais qui n'est pas une découverte pour moi, c'est la broderie Glazig de Monik Paugam.

J'ai déjà plusieurs fois eu l'occasion de rencontrer Monik Paugam et d'admirer ses broderies et  j'adore ce qu'elle fait.

DSC03925

DSC03926

DSC03928

DSC03929

DSC03930

DSC03931

Parce qu'elle était disponible, nous avons papoté un bon moment et dans la conversation elle a parlé du Tarn et Garonne.

Et, à ma grande surprise, j'ai appris qu'elle vivait pas très loin de chez moi, dans un village où je vais régulièrement visiter un jardin...

Elle organise des stages, chez elle ou dans les clubs.

Et quand elle m'a montré ce qu'on réalisait sur un stage, je me suis prise à rêver....

DSC03927

J'ai immédiateemnt su quel cadeau je désirais pour mon prochain anniversaire, et je l'ai aussitôt glissé dans l'oreille de M. Quaquie...

Une envie que j'espère bien réaliser, et qui prolongera à sa façon cette 20ème fête du fil.

Une vingtième fête du fil qui est une belle réussite, où j'ai eu le plaisir de rencontrer de belles personnes, des artistes disponibles, mais aussi de revoir des copines, comme les copines de Pexiora ou Katell qui a écrit sur son blog un très bel article que je vous invite à aller lire.

çà a aussi été l'occasion de faire la connaissance d'Yvette, une bretonne qui fréquente mon forum préféré et avec qui j'ai eu le plaisir de faire un très bel échange.

L'occasion de passer du virtuel au réel.

Merci à toutes de m'avoir suivie tout au long de mes déambulations à Labastide Rouairoux.

J'ai envie de dire comme Katell "vivement l'année prochaine" mais on a encore sans doute de belles découvertes à faire d'ici là

Posté par quaquie à 08:58 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
dimanche 18 août 2019

Fête du fil : les expos (suite)

image

On retourne à la fête du fil, car on a encore beaucoup de choses à voir.

Changement de lieu, on se dirige vers l'ancienne école.

Ce bâtiment a été utilisé pour la première fois je crois l'année dernière, pour accueillir l'exposition de Ian Berry.

Cette année, ce sont plusieurs anciennes classes qui ont été investies, peut-être même toutes.

Y compris le couloir où se trouvait l'exposition d'art postal. Le thème de l'année, "passé, présent, futur" laissait la porte ouverte à l'imagination. Peu d'enveloppe relevant des arts du fil, peu d'enveloppes brodées, le plus grand intérêt que j'y ai trouvé est lié au fait qu'il était arrivé des courriers du monde entier... et que des enfants y ont participé

DSC03898

DSC03899

DSC03900

Mais avant d'arriver dans ce couloir, j'ai traversé la salle où exposait Marie-Christine Hourdebaigt.

J'ai déjà rencontré cette artiste, ici même à Labastide, il y a 5 ans et j'ai eu le plaisir de la revoir il y a deux ans à Aiguille en Luberon.

J'adore ce qu'elle fait et j'ai passé un grand et très agréable moment à admirer son travail.

DSC03883

DSC03884

une incroyable finesse dans le détail

DSC03885

     

DSC03886

DSC03887

DSC03888

DSC03889

DSC03890

DSC03891

DSC03892

toujours en admiration devant tant de détails, de broderie, de dentelle, de sequins...

DSC03893

DSC03894

Encore et toujours du Marie-Christine Hourdebaigt, mais quand on aime......

DSC03895

DSC03896

DSC03897

En me dirigeant vers une autre salle, je suis passée, un peu rapidement il est vrai devant l'exposition de Catherine Bilh, un travail original, en relief, comme à base de petits sacs

DSC03901

DSC03902

DSC03903

Dans une autre grande salle voisine, une dentellière :  Marie Thérèse Bonniol.

DSC03918

A la voir croiser et recroiser ses fuseaux, on pourrait penser qu'elle pratique la même technique que les dentellières de Magalas qui faisaient des démonstrations dans une autre salle, fidèles parmi les fidèles.

Mais il n'en n'est rien. Cette dentellière là ne se contente pas de croiser les fils, mais aussi le crin ou le cuivre, pour une dentelle nettement moins traditionnelle.

DSC03916

DSC03912

DSC03913

DSC03914

DSC03915

DSC03917

Un travail surprenant, celui d'un homme, Patrick Perrot, qui marie la photo et la broderie pour un résultat surprenant.

Dommage que la lumière jouant sur le verre, empêche de faire de belles photos

DSC03932

DSC03933

Déjà plus de 30 photos sur cet article.

Il est évident qu'on ne pourra pas tout voir aujourd'hui.

Alors la suite demain avec encore de beaux ouvrages, et un, voire deux coups de coeur.

Alors ?

22

 

Posté par quaquie à 09:08 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

samedi 17 août 2019

La fête du fil : expos (1)

image

Maintenant qu'on a fait un tour général, on peut s'intéresser aux expos.

Et des expos, il y en avait, des expos de qualité avec souvent des artistes disponibles et sympathiques.

Puisque, dans la salle du gymnase, on arrivait directement sur leur très grand et très beau stand, on va commencer par les tentmakers du Caire.

Les tentmakers égyptiens se sont des fabriquants de tentes, mais ici, ils nous présentent des khayamiya, des tentures intérieures coupées et cousues traditionnellement par des hommes. Je me souviens il y a quelques années avoir vu Ekramy travailler, couper ses tissus de couleurs avec de très grands ciseaux, sans gabarit, et les coudre sur une toile épaisse.Il était peut-être encore un peu tôt pour les démonstrations en cette matinée du 15 août où les curieux et les acheteurs se pressaient autour de son stand

DSC03851

Des couleurs vives pour des dessins géométriques ou inspirés par la nature, avec beaucoup de fleurs, de feuilles et d'oiseaux entièrement rebrodés

DSC03850

DSC03854

DSC03855

DSC03852

Une autre magnifique exposition dans cette salle, celle des quilts de Claudia Pfeil.

D'extraordinaires ouvrages, réalisés en général avec des tissus de soie que Claudia teint et  peint elle-même, rehaussés de milliers de cristaux de Swarovski, et quiltés (machine) avec de très beaux fils et une incroyable dextérité.

DSC03862

DSC03863

Je n'ai photographié que quelques détails de cet ouvrage, mais tous mériteraient d'être ainsi traités, même si aucune photo ne pourra traduire vraiment le travail réalisé.

DSC03864

DSC03865

DSC03867

DSC03868

J'ai adoré celui-ci, sans doute à cause des couleurs "automnales" et de son inspiration égyptienne

DSC03870

et celui-ci représente un incroyable travail, avec l'inclusion d'attrape-rêves, de perles et de plumes

DSC03871

 

DSC03872

Indiscutablement celui que j'ai préféré parmi toutes les beautés exposées, tant je trouve la juxtaposition des couleurs réussie

DSC03873

et les détails absolument magnifiques !

DSC03874

J'ai regretté de n'avoir pas vu Claudia, sans doute déjà accaparée par des visiteurs, j'aurai aimé lui dire mon admiration pour ces magnifiques quilts.

Autre exposition sur laquelle je ne me suis par attardée, car là aussi il y avait déjà beaucoup de monde et Annemiek avait qui j'avais papoté il y a quelques années était aussi très occupée.

C'est le stand de l'association Tambani, qui perpétue, à travers des petits carrés brodés la tradition des contes populaires d'Afrique du Sud. L'association emploie, sur place une soixantaine de femmes et vend ses petits carrés brodés qui peuvent être inclus dans un ouvrage, un quilt, un sac...

DSC03856

DSC03857

DSC03858

Et je terminerai ce premier tour d'exposition par ce qui a été mon premier coup de coeur du jour, les ouvrages d'Evelyne Boudot (une chic fille).

Je suis dans un premier temps passée un peu rapidement devant son stand, à la recherche d'Yvette, une copinette de forum dont je devais faire la connaissance sur le site et de M. Quaquie parti garer la voiture plus loin.

Et puis j'y suis revenue, avec Yvette et j'ai passé un très agréable moment avec Evelyne, très disponible et passionnée par les belles étoffes.

Elle travaille surtout la soie et nous a expliqué, ouvrage par ouvrage leur origine.

Il y a des soies anciennes des filatures de Lyon, des soies offertes, ramenées de voyage, et même des fragments de kimonos qui retrouvent avec elle et grâce à elle, une nouvelle vie, plus artistique celle-là.

Evelyne regrettait de ne pas avoir davantage de lumière sur son stand, et il est vrai que, à la simple lumière d'un smartphone, l'ouvrage devient différent, les fils d'or deviennent brillants....

Mais même sans lumière, j'ai trouvé son travail magnifique de douceur et de raffinement

DSC03859

DSC03875

DSC03876

DSC03877

J'avais promis à Evelyne de ne pas partir sans revenir lui dire au-revoir. Happée par tout ce qu'il y avait à voir, un peu par manque de courage de retourner "là-bas", je n'ai pas tenu ma promesse. Mais je lui avais aussi dit que je mettrai un article sur mon blog et que je le lui signalerai. Là ce sera promesse tenue.

Alors Evelyne, si vous passez par ici, merci !

Merci pour cet agréable moment, merci pour votre disponibilité, votre gentillesse et votre talent.

Et pour vous toutes, abonnées ou lectrices de passage, à demain pour d'autres découvertes et d'autres talents.

image

Posté par quaquie à 09:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
vendredi 16 août 2019

La fête du fil

image

C'était ce week-end, ou plutôt, c'est ce week-end la 20ème édition de la fête du fil de Labastide-Rouairoux, ce petit village du Tarn dans la montagne noire.

La 10ème édition pour moi car depuis que j'ai découvert cette fête, je ne l'ai jamais ratée.

Et traditionnellement, et pour des raisons très personnelles, j'y vais toujours le 15 août. C'était encore le cas cette année.

Je sais que beaucoup de lectrices ou d'abonnées qui n'ont pas la chance de pouvoir y aller attendent des photos.

Des photos, j'en ai pris 116 cette année. Autant dire qu'elles ne pourront faire l'objet d'un seul article. Et qu'il m'est très difficile de faire des choix.

On va commencer par ce petit extrait d'un panneau informatif qui explique un peu le pourquoi de la fête du fil dans ce village tarnais

DSC03949

On va continuer en faisant un tour "général" de la fête qui s'installe sur une bonne partie du village, depuis le parc municipal jusqu'à l'ancienne école, en passant par le musée ou le gymnase.

Le parc municipal tout d'abord, puisque c'est le passage quasi obligé pour rejoindre les autres lieux.

Dans le parc sont installées comme chaque année, les puces de couturières. La petite bruine et le vent frisquet du matin ont heureusement vite laissé la place au soleil

DSC03936

DSC03950

Dans le parc, comme dans les différents lieux d'exposition, l'animation était assurée par les "masques vénitiens de France"

J'ai beau les rencontrer de temps en temps, je ne m'en lasse pas. J'adore ces costumes, les dentelles, les bijoux et la grâce de celles et ceux qui les portent

DSC03849

DSC03853

DSC03866

La beauté jusque dans le moindre détail, celle-ci a voulu me montrer sa bague

DSC03878

un incroyable travail pour un si "petit" objet

DSC03879

sur fond de couleur assorti

DSC03869

vous en voulez encore ?

Récemment mis à jour

DSC03880

DSC03951

Rien à voir avec la beauté des costumes vénitiens, dans le parc se trouvait aussi le stand du concours mondial du pull le plus moche.

On a pu "admirer" un des pulls 2018. Ce n'est pas le gagnant, mais il figurait quand même sur le podium.

Effectivement.....

DSC03937

Ce concours sera à nouveau organisé à Albi cet hiver

DSC03938

Direction le musée départemental du textile.

Je ne me suis bien sûr pas arrêtée pour voir le fonctionnement des machines, que j'ai déjà vu plusieurs fois.

Mais au passage photographié la cardeuse car je trouvais jolis les fils installés dessus

DSC03942

et je n'ai pu m'empêcher d'aller faire un tour dans la salle où se trouvent les échantillons de tissu.

Des tissus d'un style inoubliable et inoublié, celui de Dior ou de Chanel

DSC03943

Mais cette année, je n'ai pas réussi à accrocher sur l'expo temporaire installée au second étage du musée.

Récemment mis à jour1

Je l'ai même trouvée un peu dérangeante, notamment avec ses "Barbie" plus ou moins dénudées, et çà m'a rassurée de constater que je n'étais pas seule dans ce cas.

DSC03946

J'ai repensé avec beaucoup de nostalgie à certaines magnifiques expos vues auparavant, comme celle des costumes de scène ou mieux encore, les inoubliables costumes de toréador.

Autre lieu, autre intérêt, dans le bâtiment des toiles de la montagne noire

J'aime beaucoup ce magasin d'usine et j'aime aller voir les tendances en matière de couleurs, pour  les torchons et autres nappes et serviettes.

J'y ai surtout cette année assisté avec plaisir à une démonstration d'impression de toile au tampon..

DSC03961

DSC03962

et admiré le résultat de ce travail

DSC03959

DSC03963

On a fait le tour des lieux, mais on n'a vu aucune expo.

Pourtant, 20 ans.... 20 expositions.

Alors demain, on commencera à en faire le tour...

image

Posté par quaquie à 17:40 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
lundi 12 août 2019

Au temps de Cro-Magnon

index

On a souhaité cette semaine passer une journée avec la petite Anaïs à qui j'ai fait deux ou trois propositions de sortie, et elle a choisi le parc préhistorique.

Comme il avait un peu plu la veille, les températures avaient un peu baissé et nous sommes donc allés jeudi au parc de la préhistoire de Tarascon sur Ariège.

Niché au creux de la vallée, le parc est déjà un magnifique endroit où cohabitent avec bonheur les pierres, les rochers et l'eau

DSC03832

DSC03828

DSC03830

DSC03831

                        et, associant l'ensemble, cette magnifique cascade....                      

 

DSC03843

derrière laquelle on peut circuler, profitant au passage de belles vues sur le parc et de la fraîcheur de quelques  éclaboussures

DSC03818

DSC03819

Le parc de la préhistoire, c'est aussi et surtout un lieu très instructif, tant pour les enfants que pour les adultes.

Dans le "grand atelier", on découvre, grandeur nature, les "géants de l'âge de glace" avec le mammouth laineux, le bison des steppes, le grand cerf...

image222s

DSC03821

ou le lion des cavernes

DSC03823

 Dans ce grand atelier, on trouve aussi  des traces d'animaux, de fossiles, des reproductions de grottes, avec leurs dessins rupestres

DSC03827

A l'extérieur, un atelier où un passionné nous explique comment nos lointains ancêtres fabriquaient leurs outils, taillant lui-même dans le silex et surtout comment il a découvert et apprivoisé le feu. Pas en frottant deux silex comme on l'apprenait encore il n'y a pas si longtemps, mais à partir d'une pierre appelée marcassite.

On découvre l'habitat constitué de peaux de bêtes, cousues avec des aiguilles en os

DSC03833

DSC03834

On se promène dans la vallée des bisons de pierres

DSC03835

DSC03841

Avant d'entrer dans "la grotte des bisons", une jeune fille explique aux enfants (et aux grands) comment étaient fabriquées les peintures qu'on retrouve sur les murs des grottes

DSC03836

Enfin, on peut pénétrer dans la grotte et les enfants sont invités à laisser une trace de leur passage sur les murs, en utilisant la peinture comme le faisaient les hommes préhistoriques, avec un pinceau de poils, un baton ou tout simplement sa main.

Mais attention, on ne dessine pas n'importe quoi, uniquement ce qu'aurait pu dessiner l'homme de cro-magnon : des bisons, des chevaux, des poissons, des mammouths..ou des empreintes de main...  pas de licorne ou de petits chats lol

Les plus beaux dessins resteront sur la paroi, les autres seront effacés le soir, pour laisser de la place pour le lendemain.

DSC03838

DSC03839

On peut aussi apprendre à chasser, s'initier à lancer la sagaie....de quoi bien occuper une journée en famille.

Et avant de reprendre la route, une petite pause fraicheur bien méritée.

DSC03842

Une très agréable journée de découverte qui a fait dire le soir à Anaïs "on y re-ira"

images

Posté par quaquie à 08:54 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
vendredi 9 août 2019

Apéro d'anniversaire

index

Pour fêter son soixantième anniversaire, mon amie voulait faire une belle fête  et espérait qu'Alexis  pourrait organiser le buffet apéro/entrée.

Si elle ne savait pas quoi mettre dessus, mon amie savait ce qu'elle voulait et avait imprimé quelques photos de buffets très chargés et très variés qu'elle a montrées à Alexis

Il était libre ce samedi là, et avait de plus eu deux jours de congés en début de semaine, Alexis a donc accepté.

Elle était confiante, moi un peu plus inquiète car c'était la première fois qu'Alexis se trouvait, tout seul,  chargé d'une telle mission : un buffet pour 180 personnes !

Propositions, calcul des quantités, courses, cuisine, préparations diverses.........

et enfin mise en place du buffet !

Dehors, par une belle journée, installé sur de belles planches posées sur des tonneaux, un magnifique travail !

Trois tables comme celle-à !

DSC03768

DSC03772

DSC03767

DSC03769

Le buffet d'Alexis n'avait rien à envier aux photos prises sur Internet.

Et puisqu'il était là, il a aussi mis en place le buffet salade/fromages

DSC03787

DSC03788

Et il a terminé en installant le dessert

DSC03791

DSC03793

Enfin, terminé, pas tout à fait car il lui restait de la vaisselle à laver, les restes à  mettre au frigo,  la cuisine à ranger, son matériel et celui prêté par son patron à récupérer...

Beaucoup de travail, mais un travail apprécié et un succès amplement mérité pour Alexis.

Il a été félicité en cuisine par une dame très étonnée  qui disait à tout son entourage que le buffet avait été préparé par un jeune qui n'a que 19 ans, mon amie l'a félicité et remercié dans son discours et il a été applaudi par tous les invités. Enfin, dimanche midi il a quitté la salle sous les hip hip hip hourra.

Mon amie était enchantée et je dois avouer que j'étais très fière d'Alexis

Résultat de recherche d'images pour "gifs tchin tchin"

 

Posté par quaquie à 14:12 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
vendredi 2 août 2019

Ce mois-ci.....

image

On est déjà en août, et pour nous brodeuses, patcheuses, et autres amoureuses de toiles et de fils, du sud-ouest ou de bien plus loin puisque ce sont les vacances,  un évènement incontournable...

124246749

C'est cette année la 20ème édition de cette fête

Pour moi, ce sera la 10ème et j'ai pu me rendre compte, année après année, de son évolution.

C'était le 15 août, puis les 14 et 15... Cette année la fête va durer trois jours, plus le dimanche pour les ateliers.

La fête s'est aussi étendue, avec l'ouverture du gymnase, puis depuis deux ans je crois, l'ouverture de l'ancienne école pour accueillir des expositions.

Et que dire du nombre d'expositions justement ?

Cette année encore, nous allons être particulièrement gâtées, avec des exposants de qualité venant de France bien sûr, mais aussi d'Allemagne ou d'Egypte.

Je vais avoir le plaisir de revoir des exposants dont j'ai pu admirer le travail  il y a deux ans à Aiguilles en Luberon, comme Marie-Christine Hourdebaigt ou Tambani...

Un magnifique programme que vous pouvez retrouver  sur le site ou le blog de la fête du fil mais aussi ICI

Ou si vous le préférez, sous forme de vidéo

 Cette vingtième édition pourrait aussi être l'occasion de belles rencontres...

J'y serai, comme chaque année, le 15 août.... et bien sûr des photos à partager au retour

index

Posté par quaquie à 08:08 - - Commentaires [13] - Permalien [#]