Au fil des jours...

samedi 27 août 2016

Juillet, août. En vrac...

images

Avant de faire du tri dans mon APN et de vider un peu mon dossier provisoire, je voudrais partager quelques photos un peu en vrac, pour ne pas les oublier complètement.

Mes petites balades du matin, où je pars si tôt (à cause de la chaleur) que je profite souvent en solitaire du lever du soleil

DSCF9290

sur ma route, un fossé plein de volubilis. Des graines échappées de je ne sais où sans doute...

DSCF0063

et une improbable oeuvre d'art pour servir de support au numéro de la maison

DSCF9292

le repas d'anniversaire d'Alexis, préparé par lui bien sûr

Pictures

les jolis fruits de l'été, tout fraîchement cueillis

DSCF9873

et après les jolies fleurs, des promesses de fruits au jardin

DSCF0097

un après-midi au festival country de Bioule, tout près de chez nous

pour bLOG

quelques travaux dans le cadre du nouveau boulot de fiston (ouverture d'un commerce dans un village où il n'y avait plus rien)

d'abord 20 chaises dont il a fallu changer et rajeunir  l'assise - merci @nnie pour ton aide précieuse-

DSCF9697

puis pas moins de 8 mètres de velcro à coudre sur une toile assortie, soit 16 mètres de couture

DSCF9951

C'est à ce moment là que ma machine à coudre a commencé à montrer des signes de faiblesse.

Alors que je cherchais quelqu'un pour la faire réviser, un joli signe du destin...... une collègue de Tellou qui déménage vend sa machine à coudre !

 servie 1 fois...... et c'est ainsi que pour une somme dérisoire (50 €) je me retrouve avec un vrai cadeau

DSCF0093

Un après midi entre copines de club.

Pour ne pas se perdre complètement de vue pendant les deux mois d'été, Danielle organise une rencontre par mois chez elle.

Comme au club, on brode, on tricote, on papote...... et on partage le goûter !

pour bLOG1

un goûter pantagruélique ! et encore on ne voit pas les crêpes...

pour bLOG6

Un dimanche matin à Saint Antonin.dans la foule qui se presse sur le pittoresque et traditionnel marché

Ce marché a plusieurs fois été filmé et a fait l'objet de reportages, notamment sur TF1.

Et même s'il n'a pas obtenu le prestigieux label "village préféré des Français" (il a fini 3ème) St Antonin voit en permanence affluer des touristes venant de la France entière mais aussi d'Outre-Manche,  et sur le marché, on entend parler autant anglais que français.

DSCF0102

Heureusement que pour sortir de la foule, il y a le charme des petites ruelles dans lesquelles on trouve un peu de fraîcheur.

DSCF0046

images

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Posté par quaquie à 18:50 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

Dés : les petits nouveaux

images

 

Avec l'été, les vacances et les balades, trois  nouveaux dés sont venus enrichir ma collection

 DSCF9963

le premier, en bois je l'ai ramené d'Embrun, ern Haute Provence

Le second m'a été ramené d'Etretar par Tellou

Enfin le troisième, je me le suis offert lors d'une sortie à Rocamadour.

Il va falloir qu'un jour je les repertorie pour ne pas acheter deux fois les mêmes....

images

Posté par quaquie à 07:56 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
jeudi 25 août 2016

Pour la "Paola"

images

Je suis depuis quelques mois déjà le blog de Michelle "laramicelle"

En plus de réaliser de magnifiques pulls irlandais pour sa famille, Michelle, passionnée de tricot , habille et rhabille des poupées.

Des poupées qu'elle envoie régulièrement à des petites pensionnaires d'un orphelinat du Sri Lanka.

Sa générosité ne s'arrête pas là puisque Michelle met de temps en temps en jeu une des tenues qu'elle a tricotée.

C'est ainsi il y a quelques jours que j'ai eu la chance de gagner une petite robe pour la Paola reina d'Anaïs

DSCF0039

Quelques jours auparavant j'avais réalisé, pour cette même poupée, une petite jupe plissée, d'après un tuto de michelle.

(sans le savoir on était d'accod sur la couleur)

Car plusieurs fois par semaine, Michelle offre des modèles, et des explications de points ou de techniques.

DSCF9886

Si vous ne le connaissez pas, allez faire un tour chez Michelle.

Son blog est une mine pour les mamans, ou les mamies, qui ont envie de gâter leurs petites filles en habillant leur poupée

images

Posté par quaquie à 09:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
mercredi 24 août 2016

Pestiférés, pétrifiante, dragon.... drôle de noms pour une balade

images

Le circuit que nous avons choisi pour une balade cette semaine s'appelle en réalité "Mondésir et le circuit des 7 moulins"

Le circuit part du sanctuaire de Notre Dame de Livron

DSCF9915

Nous y passerons davantage de temps au retour...

On suit un peu le Livron, tout petit ruisseau de quelques centaines de mètres, qui prend sa source ici, sous l'autel. parait-il....

DSCF9924

et se jette rapidement dans la Bonnette

DSCF9903

Le circuit passe près de la chapelle des pestiférés, plutôt je crois une léproserie, mais je n'ai pas su la voir.

Nous nous sommes par contre arrêtés à l'église de Saint Pierre de Livron.

pour bLOG

Dans l'église, une plaque indique qu'un ermite vivant près de là aurait fait des miracles en guérissant des malades.

Construite sur un rocher, elle offre un beau panorama aux passants.

DSCF9927

Puis par un minuscule chemin de pierres, nous avons longé la Bonette.

C'est sur cette petite rivière que sont implantés les moulins. La plupart sont en ruines.

La municipalité de Caylus a acheté deux de ses moulins et souhaitait les restaurer dans le cadre de la préservation du patrimoine.

Mais la crise est passée par là et les moulins sont toujours en ruines.

Trop occupée à ne pas glisser sur ce chemin en pente, je n'ai même pas vu les ruines de moulins, à part celle-ci

DSCF9905

Par contre j'ai vu cette très jolie maison qui est vraisemblablement un ancien moulin

DSCF9913

Après le chemin en pente, le circuit est agréable et varié

DSCF9904

des grottes...

DSCF9912

Et tout près de celle-ci...

DSCF9906

DSCF9909

la cascade pétrifiante, une curiosité géologique classée.

DSCF9908

J'avais eu l'occasion de la voir en hiver, donc avec de l'eau

84735723_p

Mais à cette époque-ci on voit mieux le matériau poreux créé par les carbonates de l'eau

Un peu plus loin, à la croisée de chemins "la croix de miracle", qui date je crois du XVè siècle

pour bLOG2

Elle est assez abimée et si on distingue encore un Chist sur une face, l'autre face représente parait-il la Vierge et deux malades, la Vierge qui aurait arrêté l'épidémie de peste qui sévissait alors dans la région.

D'où le nom de Croix de miracle

Le circuit passe ensuite sous le château de Mondésir, que l'on ne voit pas vraiment, avant de revenir vers le sanctuaire.

Le sanctuaire de Notre-Dame-de-Livron, qui date du 10è siècle,  est un haut lieu de la Chrétienté en Quercy.

Une légende entoure sa construction et le choix de son emplacement.

" Les premiers chrétiens rapportent qu’une bête hideuse, appelée dragon, qui se cachait dans une grotte voisine, semait l’épouvante dans les campagnes, jusqu’au jour où elle fut mise à mort par le chevalier de Lagardelle. Les consuls voulurent édifier une chapelle sur les hauteurs qui culminaient le lieu de victoire ; on construisit un mur. Mais les ouvriers du chantier s’aperçurent à l’aube du troisième jour que les fondations avaient été portées dans le vallon, à l’endroit où le dragon avait péri. On sut plus tard que les Anges, sur ordre de Marie, avaient descendu les pierres pendant la nuit, à l’emplacement désigné par Elle, et qu’ils posèrent eux-mêmes les assises de la chapelle à laquelle on donna le nom de Notre-Dame de Livron ou de la Délivrance, et le sentier, où les Anges montaient et descendaient, fut appelé le Chemin des Anges".

DSCF9916

DSCF9917

DSCF9918

Un chemin de Croix a été érigé à flanc de coteau (on aperçoit les croix dans le feuillage)

DSCF9923

pour bLOG1

Est-il sur le chemin des Anges ?

Je ne sais pas mais je sais que c'était une surprenante mais bien jolie balade.

A demain pour............ autre chose

index

 

Enregistrer

Posté par quaquie à 10:36 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
lundi 22 août 2016

"Primavera " de Renato

images

Hier je pensais à l'automne, mais c'est une broderie très printanière que j'ai terminée il y a quelques jours "primavera e dintorni"une grille très colorée de Renato Parolin qui m'a été offerte  par Lélenne, dédicacée par Renato s'il vous plaît !

DSCF9964

Malgré  son air un peu naïf, cette grille représente pas mal d'heures de broderie car elle ne comprend pas moins de 20 couleurs, dont beaucoup de tons très proches les uns des autres

DSCF9965

DSCF9966

DSCF9967

Brodé sur une toile 15 fils avec les fils préconisés, mais j'ai légèrement modifié la grille qui comportait beaucoup de points arrière en particulier au bout de chaque feuille.

Je ne les ai pas brodés d'une part pour alléger le motif et puis aussi parce..... j'aime pas vraiment broder le point arrière.

Je suis contente que cette jolie grille ne soit pas restée stockée dans les "à faire un jour" et que l'ouvrage ait été mené à bout sans passer par la case UFO.

Bonne journée à toutes et tous

images

 

 

Enregistrer

Posté par quaquie à 08:09 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

dimanche 21 août 2016

C'est déjà l'automne ?

index

Même si on n'a pas vrament connu, comme certaines années, des tempéatures autour de 40°, il a fait chaud, avec des semaines entières à plus de 30°.

Et pratiquement pas de pluie depuis longtemps...... à part hier. Mais juste de quoi arroser, pas de quoi renforcer les nappes

Tout l'été nous avons arrosé, au minimum, les arbustes récemment plantés.

Mais il est impossible d'arroser les gros arbres, la haie.... d'autant plus que le département est en restriction d'eau (vigilance rouge)

Alors les arbres souffrent et le jardin a pris prématurément des airs d'automne

DSCF0044

En quelques jours les arbres ont jauni et les feuilles sont tombées sur ce qui ressemblait déjà plus à un paillasson qu'à une pelouse

DSCF0043

DSCF0040

Déjà les jours ont beaucoup raccourci.

Il y a quelques jours encore, je prenais mon petit déjeuner sur la terrasse, aux chants des oiseaux.

A la même heure, ce matin, et malgré la pleine lune, il faisait nuit noire.

J'aime beaucoup l'automne, et je peux même dire que c'est ma saison préférée.

Mais là, quand même, c'est un peu tôt...

DSCF0042

images

Enregistrer

Posté par quaquie à 07:23 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
vendredi 19 août 2016

J'ai lu : la suite.....

 

file013015

Au moment de choisir un livre à la médiatthèque, je n'ai vu que le nom de l'auteur :Marie Bernadette Dupuy.

Faisant totalement confiance à cette auteure, je n'ai même pas regardé le sous-titre ni la 4ème de couverture, juste vu qu'il y avait deux volumes que je n'ai pas voulu séparer.

DSCF0035

Ce n'est qu'au moment de commencer ma lecture que j'ai pris connaissance du résumé et compris qu'il s'agissait de la suite du roman que j'avais tant aimé."l'orpheline des neiges"

Nous sommes en décembre  1939.

En Europe, c’est la guerre, et les Etats Unis veulent s’engager aux côtés des pays occupés.

Hermine (le  rossignol de Val Jabert) vit dans la plaine du Québec, avec ses trois enfants, dans une maison construite par son mari, le beau métis Toshan .

Malgré l’amour de son mari et la tendresse de ses enfants, elle ne se remet pas de la perte de son  bébé nouveau-né.

C’est pourtant pendant cette période difficile pour elle que Toshan, épris de justice, décide de s’engager dans les troupes canadiennes.

Dans une cabane proche vivent Tala, la mère indienne de Toshan, et sa fille, Kiona, une étrange petite fille qui semble pourvue de pouvoirs surnaturels, hérités sans doute de ses origines indiennes.

Pour ne pas passer l’hiver isolée dans cette plaine de neige, Hermine décide de se rapprocher de ses parents à Val Jabert, le village de son enfance, et propose à Tala et Kiona de les suivre.

D’abord hésitante, Tala, qui a reçu des messages de  menace finira par accepter. Et la veille de leur départ, sa cabane prend feu.

Hermine va se trouver confrontée  aux secrets de la vie de sa famille et au drame vécu dans le passé par  sa belle-mère. Un passé qui en remontant à la surface les mettra tous en danger.

S’ensuit alors une série de drames qui touchera tout l’entourage d’Hermine, qui sera cependant souvent préservé grâce aux pouvoirs de la petite Kiona....

Je n'ai pas lu ce livre, je l'ai dévoré. La lumière est souvent restée allumée jusqu'au milieu de la nuit ou presque tant j'avais de mal à quitter Hermine, Toshan et Val Jabert.

Je voulais connaître la fin mais je suis déçue qu'elle soit arrivée si vite. Mais il y a je crois encore une suite que je vais essayer de me procurer.

Et en attenant, je vais lire un roman qui va me faire quitter le Canada pour revenir chez moi, entre Montauban et une chapellerie proche de chez moi.

à bientôt pour un autre livre...

images

Posté par quaquie à 18:54 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 18 août 2016

Après le Japon, Le Caire...

images

Je vous avais promis de revenir voir les "tentmakers du Caire" alors si vous êtes toujours là, on y retourne

Les tentmakers, ce sont les fabricants de tentes traditionnelles.

Mais ce qui était exposé à Labastide Rouairoux, ce n'était pas des tentes, mais des "khayamiya", des tentures traditionnelles utilisées comme parois intérieures lors de fêtes ou de cérémonies

DSCF9978

On a eu la chance de voir une démonstration de couture de ces "patchwork"

DSCF9973

Ekramy El Farouk  utilise une toile épaisse, comme une bâche et  le motif est dessiné sur une toile plus fine sur laquelle sont cousues les pièces de couleur.

Le "tentmaker" utilise essentiellement des tissus unis aux couleurs vives

Ceux-ci ne sont pas coupés par avance. Pas de gabarit. Le tissu de couleur est posé sur le motif, un peu ourlé, cousu à petits points et coupé à la bonne longueur ensuite.

DSCF9983

Je ne suis pas sûre d'être bien claire dans mes explications.....

Mais les photos vous montrent le rendu final, après que les détails aient été brodés

DSCF9975

Les motifs sont souvent géométriques ou inspirés de motifs traditionnels, parfois aussi de calligraphie

DSCF9977

DSCF9979

DSCF9980

DSCF9981

DSCF9982

un même motif, déclinés en couleurs différentes

DSCF9976

DSCF9988

 Ekramy, très souriant nous montre son ouvrage, qui a bien avancé en peu de temps.

Nous avions assisté à sa démonstation juste avant de déjeuner, à notre retour.....

DSCF9974

Et c'est sur le sourire de ce "tentmaker" que nous terminerons notre 15 août à Labastide.

Nous n'avons pas eu cette année le temps d'aller voir l'expo de patch du club du village, pas eu le temps non plus de regarder les divers ateliers, encore moins celui d'y participer.

Mais la journée a été riche de rencontres, de plaisir de retrouvailles, de papotages..... et le temps file vite quand on est en bonne compagnie.

Rendez-vous le 15 août 2017 !

images

Enregistrer

Enregistrer

Posté par quaquie à 19:33 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mercredi 17 août 2016

Des kimonos...

Bonjour

images

On retourne au musée départemental du textile voir la collection de kimonos ?

Vous me suivez toujours ?

DSCF0010

Je vous l'ai dit hier la collection couvre la période allant du milieu du 18ème siècle à nos jours et présente donc une variétés de matières, de style et de couleurs

Certains, très anciens, portent les marques du temps.

Grossiers, usés, ils racontent une vie de travail, peut-être une vie aux champs, sans doute une vie difficile

DSCF0013

DSCF0018

DSCF0011

D'autres plus légers, plus aériens, souvent en soie, évoquent la grâce, la féminité et la volupté.

DSCF0016

DSCF0023

DSCF0015

DSCF0024

Y5rXFNObtByDZg2-YC4ATbBD318@500x637

Le motif de celui-ci évoque un kimono masculin

DSCF0012

mais nombreux sont les kimonos aux tissus soyeux et aux couleurs chatoyantes

DSCF0025

DSCF0026

DSCF0027

pour bLOG1

j'ai beaucoup aimé celui-là, aux motifs très traditionnels

DSCF0028

et ce petit bleu, posé sur le lai de tissu assorti

DSCF0017

J'ai apprécié la jolie façon de draper ce tissu peint

DSCF0029

et me suis amusée de ces mini chaussures pas faciles à photographier dans leur vitrine et dont la photo ne donne pas la taille réelle ; sans doute de petites chaussures d'enfants qu'on croirait faite à la fourche

DSCF0022

Comme chaque fois, je n'ai certainement pas tout vu de cette belle exposition mais comme moi, vous en avez un bel aperçu.

Et puis si vous avez raté la fête du fil, tout n'est pas perdu : cette exposition "voyage sur le fil" restera en place au musée départemental du textile jusqu'au 30 octobre.

Demain, si vous le voulez bien, on changera de pays, on changera de style pour retourner voir les "tentmakers" Egyptiens.

 

images

Enregistrer

Enregistrer

Posté par quaquie à 10:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mardi 16 août 2016

La fête du fil : premiers échos...

images

C'était donc ce week-end la traditionnelle fête du fil de Labastide-Rouairoux, dans le sud du Tarn.

Et comme je le fais depuis quelques années j'y suis allée le 15 août, donc hier, par une bien chaude journée.

Le programme était cette année encore bien alléchant

110122999

Dans le parc municipal, des puces de couturières, avec tout ce dont peuvent rêver les fans de "travaux féminins"  : des tissus, des fils, beaucoup de fermetures éclair, des boutons, et des "merdouilles". J'ai bien aimé l'expression

puces

Mais aussi des travailleuses, des jeannette, des tiroirs DMC, un casier d'imprimeur......

et du beau linge ancien, dont ces petits béguins qui m'ont fait craquer

DSCF9971

Au fond du parc la salle de sports a été pour l'occasion transformée en salon de loisirs créatifs et en salle d'exposition.

On pouvait y voir les patch de Eva Gustems, une créatrice espagnole très inspirée par l'Afrique

DSCF9986

Son quiltage était tel que la toile ressemblait à du simili cuir

DSCF9985

Près d'elle, les tentmakers (fabricants de tentes) du Caire avec une belle série de tentures qui étaient utilisées dans les tentes traditionnelles pour les fêtes.

Les couleurs sont vives et les motifs souvent géométriques ou inspirés de motifs traditionnels ou de calligraphie.

DSCF9978

Ekramy Al Farouk est venu spécialement d'Egypte pour nous présenter cette exposition que nous visiterons plus en détail dans les prochains jours

DSCF9974

Dans cette salle encore le moulin des automates : une série de personnages animés qui nous explique en musique le chemin qui va du mouton à la laine, en passant par la tonte, le cardage et le filage. De bien jolis tableaux...

pour bLOG1

Présentes cette année encore, les dentellières de Magalas toujours prêtes à montrer leur savoir-faire tout en prenant le temps d'expliquer, et de répondre aux questions des visiteurs

DSCF9996

Mais l'invité d'honneur de ce salon semble bien être le Japon, très présent et très joliment représenté.

L'exposition d'art postal avait pour thème "au pays du soleil levant", un thème qui semble avoir inspiré les participant(e)s avec de jolies fleurs de cerisiers et beaucoup de kimonos

DSCF0006

pour bLOG2

Le Japon encore avec ces patch sur lesquels j'ai beaucoup aimé le côté en relief des petits kimonos

pour bLOG3

DSCF9995

Avant de quitter cette salle, un petit tour sur l'exposition de costumes japonais et de "Cosplay"

J'ignorais jusqu'à hier ce qu'était le cosplay : c'est un mot créé à partir de costume et de playing, qui est une forme de déguisement pour jouer des rôles inspirés de jeux vidéo ou de manga. Une pratique parait-il assez courante au Japon et qu'on commencerait à voir en Europe notamment dans des salons .

Et s'il y a des costumes qui semblent assez traditionnels....

DSCF9989

DSCF9991

d'autres font effectivement penser à des dessins animés japonais

DSCF9992

Après cette salle déjà très richement garnie, direction le musée départemental du textile.

Au rez de chaussée, comme chaque année, d'anciens ouvriers mettent en marche les métiers à tisser, dans un vacarme assourdissant.

On peut voir fonctionner la machine qui transforme la laine juste cardée en un fil prêt à être utilisée, et la salle où sont entreposés tous les échantillons de couleurs, avec leurs formules.

On peut aussi voir, au premier étage, les échantillons de tous les tissus qui ont été tissés dans la région, pour des ateliers prestigieux, comme Dior ou Chanel, des tissus reconnaissables entre mille.

DSCF5974

Mais je connais déjà bien cette partie du musée, ce qui m'attire là aujourd'hui c'est l'exposition "Japon TEXTîLE(S) : un voyage sur le fil" qui présente de nombreux kimonos, en différentes matières, allant de la fin du 18ème siècle à nos jours,du kimono fait de tissus de récupération (qui a bien vécu) au kimono de soie

DSCF0018

DSCF0016

Je vous propose de revenir demain pour admirer davantage de kimonos, davantage de motifs et de couleurs.

A demain ?

index

Enregistrer

Enregistrer

Posté par quaquie à 18:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]