images

 Je viens de terminer "la maîtresse d'école" de Marie Paul Armand qui est presque deux romans en un

DSC02142

Céline vit au bord de la mer, dans un village de pêcheurs.

Son père est pêcheur, sa mère vend du poisson sur le marché.

Toute petite, elle est amoureuse de Pierrot, un fils de pêcheur, qui rêve de l'épouser et de devenir patron d'un bateau de pêche.

Pour lui, comme pour Céline l'avenir semble tout tracé : il sera pêcheur, elle pêchera des crevettes comme ses copines d'école ou, comme sa mère,  vendra du poisson.

Mais Céline n'aime pas la mer, a peur de l'eau et déteste le poisson.

Son rêve est ailleurs ; elle suscite l'incompréhension de son entourage en voulant devenir institutrice.

Pierrot non plus ne comprend pas. L'amour de Céline pour Pierrot semble incompatible avec sa carrière d'institutrice et elle va devoir faire un choix difficile....

*****

La seconde partie du roman concerne Irène, la fille de Céline à qui elle a transmis sa passion pour l'enseignement.

Après avoir hésité entre l'anglais et le français, Irène deviendra finalement professeur de mathématiques.

Mais pour Irène non plus les choses ne sont pas simples. Elle aussi va connaître un amour interdit et faire un choix douloureux.

Mais il lui sera impossible d'oublier son amour pour Bernard....

*****

Un vrai plaisir à lire le destin de ces deux femmes, mère et fille partageant la même passion pour l'enseignement et connaissant toutes deux un amour contrarié.

Un plaisir, comme tous les romans de Marie Paul Armand

A bientôt

https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQCxk3OpuFBaPIP3QpiVIq8XA_FkcOOYO5IYviQ4K_6IxzDmEA-cw