index

La semaine est terminée en ce qui me concerne et j'en suis ravie car si elle a été courte, elle a été intense, entre permanence et réunions.

Je prends quand même du temps pour moi, avec des soirées broderies et quelques heures de lecture volées ici ou là.

Après les deux magnifiques sagas de "l'orpheline des neiges" et du "moulin du loup", j'ai  du mal à quitter Marie-Bernadette Dupuy.

J'ai donc lu les Fiancés du Rhin, une histoire d'amour entre une Française et un Allemand dans une Alsace longtemps annexée par l'Allemagne où se cotoient donc Français et Allemands mais que la guerre va à nouveau rendre ennemis

5155V-jb+UL

"Johann Kaufman, propriétaire terrien, est veuf et sans enfant. Il s'apprête à épouser sa secrétaire, Clémence, maman de la jeune Noëlle. Mais Martha, l'acariâtre mère de Johann, mènera dès lors une vie infernale à celles qu'elle considère comme des intruses. Quelques années plus tard, Noëlle, devenue une magnifique femme, rencontre un Allemand, Hans. Rapidement, ils se fiancent. Or, dès la déclaration de la guerre, le jeune homme doit rejoindre son pays, de l'autre côté du Rhin, frontière naturelle entre la France et l'Allemagne"

Puis j'ai enchainé avec "les enfants du pas du Loup"

DSC00152

Hugo travaille comme matelot sur la gabarre de ses oncles.

A chacune de ses escales, dans le petit port sur la Charente, il retrouve son père veuf depuis sa naissance, et Louise, une petite fille devenue son amie à qui il confie sa tristesse de ne pas avoir de mère, son rêve d'avoir sa propre gabarre...

Il lui confiera aussi son amour pour la belle Alexandrine, rencontrée lors d'un de ses voyages....

Mais pour Louise, Hugo n'est pas un grand frère. Malgré son jeune âge, elle sait qu'elle l'aime, comme une femme peut aimer un homme.

Le destin viendra perturber l'amour d'Hugo et d'Alexandrine et Hugo comprendra alors qu'il cherchait ailleurs le bonheur qu'il avait tout près de lui....

Et je ne quitterai pas tout de suite Marie-Bernadette Dupuy puisque hier, à la médiathèque j'ai emprunté, entre autres, "la demoiselle des Bories"

On en parlera plus tard et en attendant je vous souhaite une belle journée avec quelques fleurs un peu en vrac dans une platebande.

DSC00151

images