index

A Lui. Mais à qui ?

Ce 5 décembre, on apprenait la mort de Jean d'Ormesson, écrivain, philosophe et Académicien âgé de 92 ans.

Pendant quelques heures, on a évoqué sa vie, ses romans, son élégance. On a souligné ses engagements et son insistance pour que soient enfin acceptées les femmes à l'Académie Française. Merci Monsieur Jean d'O !

J'ai été émue ce matin de découvrir ce qu'il a écrit  quelques heures seulement avant sa mort, dans la nuit du 4 au 5 décembre, des mots dévoilés par sa fille Héloïse

"Tout passe. Tout finit. Tout disparaît. Et moi qui m'imaginais pouvoir vivre pour toujours, qu'est ce que je deviens  ? Il n'est pas impossible..... Mais que je sois passé sur et dans ce monde où vous avez vécu est une vérité et une beauté pour toujours et la mort elle-même ne peut rien contre moi".

Une lucidité bouleversante.

La France lui rendra aujourd'hui un hommage national bien mérité.

index

Pourtant, si ce n'était pas si triste, je dirais que quelques heures plus tard, Johnny, "l'idole des jeunes" de ma génération lui volait la vedette.

Car Johnny aussi nous a quittés, en ce matin du 6 décembre, où je pensais avec émotion à la naissance de mon fils, venu au monde un jour de Saint Nicolas.

Depuis deux jours, tout a été dit sur Johnny : son enfance sans parents, ses amours, ses femmes, sa voix, ses 50 albums, ses concerts démesurés,  ses succès, ses excès aussi.

Johnny, on aime ou on aime pas, mais on ne peut être indifférent. Il occupe la scène c'est le cas de la dire depuis plus de 55 ans et fait partie de "notre paysage culturel". Je pense que chaque Français a en tête ou dans le coeur une chanson de Johnny, une chanson qui nous ramène à un moment de notre vie, un mariage, un anniversaire, une rencontre....

Que pourrais-je dire de plus ?

Que pour moi Johnny, c'est comme pour tous ceux de mon âge, notre adolescence, nos premières boums, "Salut les copains" , le temps des yéyés et des idoles.

C'est aussi un partage avec quelqu'un qui a énormément compté dans ma vie, avec mon amie Doris qui avait une adoration pour Johnny.

Et ce sont des souvenirs plus personnels, que j'ai déjà évoqués ICI il y a bien longtemps

Je me contenterai donc d'illustrer cet article avec une photo que je conserve précieusement depuis plus de 50 ans, une photo prise, développée et tirée par mon papa.

001

On a parlé d'hommage national pour saluer Johnny, on a commencé à polémiquer, comme toujours.

Quelle bêtise ! Johnny n'a pas besoin d'hommage national. C'était un chanteur populaire, il a eu et il a depuis deux jours l'hommage populaire de tous ceux qui l'ont aimé et qui se sont rassemblés spontanément, devant sa maison, dans les rues, ou sur les places comme à Paris ou à Nice pour pleurer sa disparition mais aussi pour  se retrouver dans une sorte de communion païenne en chantant ses chansons.

Jean D'ormesson est officiellement un Immortel, Johnny l'est dans le coeur de beaucoup.

Il l'est dans le mien....

24899795_1823959640948534_6888969094998320398_n